Forum Rpg mai hime Index du Forum
Forum Rpg mai hime

 
Forum Rpg mai hime Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: [ Chalet de Kaïla Ketsuki - Fin de la journée ] ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Rpg mai hime Index du Forum -> A l'extérieur -> Dans la forêt
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 1 Oct - 20:57 (2010)    Sujet du message: [ Chalet de Kaïla Ketsuki - Fin de la journée ] Répondre en citant

 

 
Après les indications que m’avait fournie Kaïla, nous nous dirigions vers son chalet non loin de la forêt. Suivant un petit sentier embourbée par le temps pluvieux, j’eus du mal à faire avancer mon bolide sur la route. Je savais pertinemment que Kaïla rigolait de la situation en voyant mon regard déterminé et concentré sur le chemin. Après un calvaire de dix minutes, j’entrevis enfin le dis chalet. Celui-ci était un peu reculé entre les bambous de la forêt, on pouvait toute fois voir que sa construction massive était indispensable à son emplacement. On ne savait pas vraiment qui ou quoi se trouvait dans ce lieu reculé de la vue de tous. 

 
Me garant près de l’entrée, je continuais mon examinassions jusqu’à ce que je décide de sortir de ma voiture suivie de Kaïla, qui avait déjà sorti les clés de sa poche. Se baladait-elle constamment avec elles ? Ou prévoyait-elle depuis le début que nous allions arriver ici ? Je ne savais pas et la question, certes intriguant, n’avait pas tellement d’importance en ce moment. Arrivant à l’entrée de la maison en bois, elle inséra la clé dans la serrure et ouvrit la porte. Entrant la première en voyant que celle-ci me laissait avancer, je restais figée sur place en vue de ce que je voyais. La lumière avait été allumée par les soins de Kaïla quand je fis mon premier pas à l’intérieur de l’enceinte. 

 
J’arrivais directement dans un petit salon qui se partageait avec un coin cuisine non loin de celui-ci, le lieu était agréable, on pouvait voir quelque tableau aux murs représentant diverses paysages de pays étrangers certainement puisque je ne reconnus que très peu ceux provenant du Japon. Me dirigeant vers l’un d’eux, je fus surprise de reconnaitre un peintre qui me plaisait relativement beaucoup. Camille Carrot, un grand peintre français de l’époque du néo-classicisme, je restai bouche bée en vue d’une de ces œuvres ici. 

 
Le reste de la pièce se dessinait dans un ameublement plutôt classique et riche en même temps, la technologie ne faisait pas défaut dans cette habitation normalement ancienne. Un téléviseur se laissait poser près de la cheminée ouverte décorée par diverses petits vases et statues en tous genres. Je ne m’attendais décidément pas à ce que ma chère compagne ait autant de gout pour la décoration ! Arrêtant mon analyse pour me retourner vers Kaïla en affichant mes yeux pétillant d’émerveillement, je ne pus que sourire idiotement en voyant son regard tendre. 

 
- Je ne te savais pas si portée sur l’Art, Kaïla ! Tu m’impressionnes toujours autant ! 

 
Ma voix se voulait remplie d’entrain et d’émerveillement. Décidément, cet endroit était parfait pour finir notre journée fatiguante. 

 
  

_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Ven 1 Oct - 20:57 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kaïla Ketsuki
Autre
Autre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 97
Être cher: Tomoe Marguerite
Sexe: Féminin
Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Ven 1 Oct - 22:39 (2010)    Sujet du message: [ Chalet de Kaïla Ketsuki - Fin de la journée ] Répondre en citant

 Après ce moment de conduite divertissante, nous arrivions devant le chalet. Cela faisait un bon moment que je n'avais pas mis les pieds ici. Sortant de la voiture, je me dirigeai tout de suite vers la porte d'entrée. Sortant mes clés de la poche qui se trouvaient là par un heureux hasard, j'ouvris la porte de cet antre. Laissant passer Hatsune en premier, je m'appuyai au mur se trouvant juste à côté de la porte que je refermais doucement. Regardant le salon d'un air distrait, je laissais Hatsune explorer les lieux avec amusement. J'admirais son attitude émerveillée devant certaines peintures et statues. À vrai dire, je n'y venais pas souvent après avoir délaissée mon ancienne famille, cette demeure appartenait aux Marguerite qui n'y résidaient plus depuis longtemps.

-Je ne te savais pas si portée sur l’Art, Kaïla ! Tu m’impressionnes toujours autant ! 

Ses yeux étaient remplis d'étoiles, elle avait l'air d'un enfant qui affichait sa joie sans limites. Mignonne... À sa vue, je ne pouvais que sourire tendrement.

-Contente que cet endroit te plaise. Je n'ai pas pour habitude de venir ici, mais comme je peux constater, ce chalet reste toujours bien entretenu.

Me décidant de bouger de mon endroit initial, je me déplaçai jusqu'à la peinture que Hatsune fixait avec intérêt au part avant. Tournant la tête vers la jeune fille, je la dévisageai avec un air mystérieux.

-Je suppose que cet œuvre t'intrigue beaucoup .. Alors tiens, cadeau.

Je décrochais le tableau du mur, et le posais délicatement sur le sol. Voyant l'air étonné de Hatsune, je ne fis que rire en lui expliquant patiemment :

-Ce n'est pas vraiment moi qui ai fait le décor. Depuis ma petite enfance ce lieu ressemblait à cela. Je venais ici juste de temps en temps pour prendre quelques jours de repos, sinon, ce lieu reste inhabité. Je suis sure que personne ne remarquera la disparition d'une de ces œuvres.

Craquant littéralement devant l'expression qu'elle affichait, je lui volais un chaste baiser avant de me diriger vers la cuisine. J'espérai juste que les armoires seraient pleines.

-Veux-tu quelque chose en particulier ?

Je m'arrêtai sur le seuil de la cuisine pour fixer la jeune demoiselle, attendant sa demande.


_________________


Revenir en haut
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 1 Oct - 23:29 (2010)    Sujet du message: [ Chalet de Kaïla Ketsuki - Fin de la journée ] Répondre en citant


 
-Je suppose que cet œuvre t'intrigue beaucoup... Alors tiens, cadeau. 

 
J’étais complètement sous le choc, Kaïla décrochait le tableau pour le mettre sur le sol afin que je le prenne plus tard. Était-elle tombée sur les marches de l’entrée à notre arrivée ? Je ne pouvais pas accepter ce présent ainsi, voulant protester, je fus vite dépassée quand ma charmante compagnie continuait ses explications en lâchant un petit rire face à ma déconcertassions. 

 
-Ce n'est pas vraiment moi qui ai fait le décor. Depuis ma petite enfance ce lieu ressemblait à cela. Je venais ici juste de temps en temps pour prendre quelques jours de repos, sinon, ce lieu reste inhabité. Je suis sure que personne ne remarquera la disparition d'une de ces œuvres. 

 
Elle ne m’avait pas lâché des yeux pendant qu’elle parlait, j’avais l’impression qu’elle allait me dévorer d’un coup après son monologue pourtant elle se contenta juste de me voler un chaste baiser avant de se diriger vers le coin cuisine. J’avais savouré ce doux contact un court instant et je ne pouvais me résoudre à recevoir que cela de sa part. Avançant d’un pas décidé vers la cuisine, elle s’arrêta toute fois pour me demander si je voulais quelque chose en particulier, mon esprit mal tourné écouta à peine ses dires tandis que mes yeux la dévoraient littéralement du regard. 

 
-Veux-tu quelque chose en particulier ? 

 
Si je voulais quelque chose en particulier ? Si elle faisait partie du menu, je ne résisterai pas à la choisir. Me mordillant légèrement la lèvre inférieur à mes pensées, j’avançais dans sa direction jusqu’à me retrouver à sa hauteur et passer mes bras sur ses épaules. Kaïla était un peu plus grande que moi, ce qui m’obligea à avoir une tenure légèrement étirée. Posant mon front sur celle-ci je ne la quittai pas des yeux jusqu’à ce que je laisse mes lèvres se déposer sur les siennes. Le baiser fut doux premièrement, mais plus les secondes passèrent, plus je sentais l’envie en moi grandir de savourer un peu plus la jeune fille devant moi. Passant ma langue sur ses lèvres pour que celle-ci entrouvre les sienne, je souris quand elle obéissait à ma demande, caressant doucement sa langue, je ne pus que soupirer d’aisance quand elle me rendit mon baiser. Mon corps se pressait toujours un peu plus contre le sien tandis que nos langues dansèrent en harmonie, une de mes mains s’était posée sur ses cheveux tandis que l’autre caressait doucement son dos. Devant arrêter notre baiser pour reprendre de l’oxygène, j’ouvris les yeux sur ma belle en souriant légèrement en voyant le fin filet de baves entre nos bouches. 

 
- Tu baves … 

 
Gloussant légèrement à ce que je venais de dire, je lâchai ma belle pour me diriger vers le frigo de la cuisine. Entrouvrant la porte en bois s’assortissant au reste de la cuisine de celui-ci, je détaillais des yeux ce qui se trouvait dedans. Pas grand-chose malheureusement … recliquant la porte du frigo, j’entrouvris une étagère se trouvant près de celui-ci. Trouvant dedans une bouteille de vin et quelques petits apéritifs laissés là pour faire joli, j’en sorti la bouteille en me retournant vers Kaïla dans un soupir marquant ma légère frustration. 

 
- Il n’y a pas grand-chose … traiteur ? 

 
Je n’avais que ça en tête pour nous fournir de la nourriture digne de ce nom, si mes souvenirs étaient bons, nous n’avions pas mangé depuis ce midi, et je ne cacherai à personne que j’avais un petit creux en ce moment même. Approchant de mon hôte bouteille à la main je lui tendis celle-ci, sourire aux lèvres. La prenant soigneusement de mes mains en les effleurant du bout des doigts, je souris avant de continuer mes explications. 

 
- Je connais un bon cuisinier qui ne me refusera pas son aide pour ce soir, il n’est pas si tard que ça finalement. 

 
Montrant la pendule du doigt, celle-ci affichait précisément vingt heures trente. Sortant de mon sac mon cellulaire, j’entrepris de composer le numéro avant de porter le téléphone à mon oreille. Entendant le bip certifiant que l’appel n’était pas dévié, je n’attendis que trois secondes avant que le cuisinier ne décroche. 

 
- [ Restauration de l’Hôtel Ayas Ma, puis-je vous être utile ? ] 

 
- Ici Hatsune Miku, ce serait pour une livraison … 

 
Une fois la commande finie, je raccrochai en remettant mon Gsm dans mon sac à main que j’avais déposé il y a peu, près du fauteuil ornant le salon. Me tournant vers Kaïla qui n’avait pas bougé d’un pouce depuis tout à l’heure, je lui fis signe de me rejoindre avec la bouteille qu’elle tenait en main. M’asseyant gracieusement dans le divan, je la regardai s’avancer vers moi. 

 
- J’ai demandé à ce qu’on nous apporte un quelque chose à manger, il devrait arriver d’ici une petite vingtaine de minutes normalement. 

 
Posant ma tête sur mes épaules en regardant de travers Kaïla, je ne pouvais que sourire en voyant cet ange devant moi. 

 
 
_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Kaïla Ketsuki
Autre
Autre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 97
Être cher: Tomoe Marguerite
Sexe: Féminin
Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 2 Oct - 13:06 (2010)    Sujet du message: [ Chalet de Kaïla Ketsuki - Fin de la journée ] Répondre en citant

 Je la laissais faire sans protester. Plus son corps se pressait contre le mien, plus mes mains devenaient baladeuses. Mais j'ai dû vite stopper mes gestes quand elle se recula pour reprendre de l'oxygène.

-Tu baves …

Ne faisant pas attention à ses paroles, je la dévorais des yeux en imaginant tout ce que je pourrai explorer de ce corps se trouvant devant moi. Pendant qu'elle se mise à la recherche de nourriture, mes yeux s'aventurèrent sur ses courbes. Me sortant de mes rêveries les plus perverses, elle me tendit une bouteille de vin que j'ai pris sans broncher. Mes espérances étaient vaines, il n'y avait vraiment rien de potable dans ce chalet.

-Je connais un bon cuisinier qui ne me refusera pas son aide pour ce soir, il n’est pas si tard que ça finalement.

D'un côté, je lui étais reconnaissante d'avoir pris l'initiative pendant que j'étais trop occupée à la dévorer des yeux, bouteille toujours dans les mains. Mais il serait dommage que quelqu'un me... nous dérange ce soir.

Appelant le cuisinier en question, Hatsune fit la commande avant de raccrocher, puis m'informa que la livraison en question arriverait dans peu. S'asseyant sur le divan, elle ne me quittait plus des yeux en affichant un sourire sublime.

Sublime.. Elle l'était, je n'en pouvais plus, je la voulais ici et maintenant peu importe l'arrivée proche de cette livraison. M'avançant doucement vers Hatsune avec un sourire de prédateur, je n'avais qu'une envie qu'était de frôler sa peau pâle de mes doigts. Ayant toujours cette maudite bouteille dans mes mains, je n'avais que deux options. La première était de laisser cette bouteille et sauter sur Hatsune, l'autre était tout simplement de l'ouvrir. Personnellement le premier choix me plaisait d'avantage, mais par principe je décidais d'aller chercher deux verres dans l'armoire qui se trouvait près de la cheminée. Versant le contenu rouge dans les verres, je revins vers la jeune demoiselle toujours installée sur le divan. Déposant mon propre verre sur la table de salon, je tendis l'autre à Hatsune. Au moment même où elle s'apprêtait à prendre son verre, je lui attrapais la main, laissant tomber le verre par la même occasion sur le sol. L'attirant vers moi, je pris possession de ses lèvres. Tout en l'embrassant, je la plaquais sur le divan. Me retrouvant au-dessus d'elle je jouissais de ma position avantageuse.

-Cette fois n'essaye même pas avec tes décharges électriques.

Glissant ma main sous son t-shirt, je frôlais délicatement sa peau de mes doigts pendant que l'autre main se baladait sur sa poitrine. Ma frustration commença à apparaitre au moment où ma main butta contre son soutien, mon impatience prenant les devants, je lui enlevais sa robe bleue d'un geste précis dévoilant ses sous-vêtements d'un noir profond. Mon sourire envieux laissait clairement transparaitre mes envies. Détaillant son corps, mes mains caressaient délicatement ses courbes pendant que ma langue dansait avec la sienne.

Posant des baisers papillon dans son cou, une de mes mains jouait dans ses cheveux soyeux, tant dis que l'autre dégrafait son soutien. Débarrassée de ce tissu dérangeant, mes doigts vinrent taquiner un de ses tétons qui pointait de plaisir.

-Ha-tsu-ne...

Après avoir soufflé, dans l'oreille de la jeune demoiselle qui frémissait à chacun de mes gestes, je lui léchais son lobe du bout de ma langue pour ensuite commencer ma descente. Traçant le chemin, ma langue s'attarda sur son deuxième téton. Le léchant et mordillant, je ne pus que prendre plaisir des gémissements que laissait échapper cette bouche que j'avais délaissée au part avant. Continuant mon exploration, ma main caressait l'intérieure de sa cuisse pendant que l'autre malaxait son sein. M'arrêtant à son nombril, je m'amusais à tourner ma langue dedans. Continuant ma tâche, j'arrivai à son bas-ventre, enlevant le dernier tissu qui recouvrait son intimité, je taquinais doucement son bouton rose avec mon pouce.

Mettant mes deux mains sur ses hanches, ma langue titillait son clitoris avec envie. Du bout de ma langue j'explorais délicatement le moindre recoin goutant à se liquide divin qui était le sien. Je pouvais aisément entendre la respiration de ma partenaire s'accélérer pendant qu'un de mes doigts vint pénétrer son intimité. Faisant des vas et viens réguliers, je remontai lentement pour me retrouver à nouveau au niveau de son visage. Prenant possession de sa bouche, je lui mordillais sa lèvre intérieure en même temps que j'introduisis un deuxième doigt. Les vas et viens devinrent plus rapide et plus fort selon le rythme endiablée que j'imposais à Hatsune. Nos corps bougeaient à l'unisson, son corps frémissait, tressaillait, ses gémissements devenaient de plus en plus intenses à l'instant où j'introduisis mon troisième doigt. Ma main libre caressait son dos pendant que je savourais ce moment de pure plaisir.


_________________


Revenir en haut
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Sam 2 Oct - 13:48 (2010)    Sujet du message: [ Chalet de Kaïla Ketsuki - Fin de la journée ] Répondre en citant


 
Je n’en pouvais plus, elle avait complétement le contrôle sur moi, mon corps tremblait à chacun de ses touchés divins tandis que sa langue me caressant l’intimité m’arrachait des cris de plaisir. Je ne pouvais rester de marbre devant tant de plaisir que Kaïla m’offrait. M’introduisant un troisième doigt, je me courbais légèrement sur elle, le plaisir et la douleur mélangée accélérait ma respiration tandis que mes mains s’étaient perdues sur son chemisier comme point d’accroche. Me maudissant intérieurement d’être la seule nue profitant du savoir de Kaïla, j’essayais tant bien que mal de lui montrer ma frustration. 

 
- Kaïla … tes vêtements … 

 
Mes mots s’étaient prononcés dans un soupir lourd de sens, je n’articulais plus, je ne faisais que couper mes syllabes à l’aveuglette, ses mouvement devenaient de plus en plus précis en moi, tandis que sa bouche s’amusait à me mordre le lobe de l’oreille. Je pouvais sentir son souffle descendre sur mon coup quand elle ralentissait ses va et vient, baisant chaque partie de mon corps jusqu’à arriver à l’un de mes tétons, elle caressait celui-ci du bout des lèvres avant de le sucer avec passion. Mes yeux étaient restés clos depuis le début jusqu’à ce que j’entende un bruit suspect venant de la porte d’entrée. Regardant dans cette direction tandis que Kaïla trop prise par la découverte de mon corps restait bravement attaché à son laborieux travail. Posant une de mes mains sur sa tête pour lui dire d’arrêter, elle monta jusqu’à ma bouche pour m’embrasser tendrement. 

 
Entendant qu’on tapait à la porte, je me doutais pertinemment que cela devait être notre serveur du soir. Je n’aurai pas pu dire que c’était un des voisins se plaignant de mes gémissements étant donné que nous étions seules ici. Poussant légèrement Kaïla pour m’extraire de son emprise ne voulant me lâcher, je fini finalement par m’en sortir et me lever. Attrapant mon string qui jonchait l’accoudoir du divan, je l’enfilai en me dirigeant vers la porte. L’ouvrant d’un coup sans plus de dissertation, je me retrouvais nez à nez avec un petit homme rond tenant dans ses mains une boite recouverte par le logo de l’hôtel ou je séjournais depuis longtemps. Le détaillant du regard, je ne fus pas étonnée de voir sa petite tête ronde devenir pivoine quand il comprit que le seul vêtement qui me masquait était un petit bout de ficelle me rentrant dans les fesses. Souriant de dégout en voyant son regard me détailler, je n’attendis plus qu’il y ait un filet de baver sortant de sa bouche pour le griller sur place. 

 
- Un petit homme rond grillé, ça te dis Kaïla ? 

 
Entendant un gloussement derrière moi, je compris que Kaïla s’amusait une fois de plus de la situation. Retournant les yeux vers le livreur qui avait enfin arrêté sa contemplation, je lui pris la boite des mains avant de claquer le porte violemment. Retournant vers le divan boite en main, je souriais de contentement en sachant que ma faim serait enfin rassasiée … du moins l’une de mes faims. M’arrêtant en plein chemin quand j’entendis encore le claquement sur la porte, j’affichais une tête terrifiante avant de déposer en vitesse la boite sur la table du salon et retourner vers la provenance du bruit. L’ouvrant avec fureur en risquant de débouter les jointes de la porte, je me courbais en avant vers le petit bonhomme rond en lui demandant ce qu’il voulait. Tremblant de toute part en voyant mon air sévère, il balbutia quelques mots incompréhensibles avant de s’en aller vers sa camionnette de livraisons en criant vaguement quelque chose. 

 
- Bobonne soirée ! … 

 
Voyant l’engin s’éloigner de plus en plus, je me frappai littéralement en repensant à ce vieux pervers ayant osé poser ses yeux sur moi. Affichant une mine déconfite en retournant vers le salon, je me laissai tomber lourdement sur le fauteuil à côté de Kaïla. Me tournant vers elle pour la sonder du regard, je me couchais légèrement sur elle afin de l’embrasser délicatement. Après ce doux baiser, je laissai tomber ma tête dans le creux de son cou pour souffler mon envie du moment. 

 
- j’ai faim … 

 
Me redressant en direction de la boite, j’entrepris de l’ouvrir en faisant bien attention de ne pas déposer mon pied dans un des bouts de verres qui jonchaient le sol. Lâchant un grognement en voyant ça, je me reconcentrai sur la boite pour y découvrir dedans, deux plats chauds. L’un était une assiette de veau accompagnée de crudités et de pommes de terre poilés tandis que l’autre ressemblait plus à une assiette de poissons. Divers morceaux marins se mélangeaient gracieusement dans ce plat appétissant. Me retournant vers Kaïla, je lui demandai ce qu’elle préférait. 

 
- Que préfères-tu ? Le veau ou le poisson ? 

 
Prenant possession de son verre, je portai le liquide amer à ma bouche en affichant une petite grimace, non pas que je n’aimais pas le vin, mais au premier contact j’avais toujours eu cette petite habitude de grimacer en sentant le liquide toucher mes lèvres. 

 
 
_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Kaïla Ketsuki
Autre
Autre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 97
Être cher: Tomoe Marguerite
Sexe: Féminin
Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 2 Oct - 15:21 (2010)    Sujet du message: [ Chalet de Kaïla Ketsuki - Fin de la journée ] Répondre en citant

 Grognant de frustration, je laissais Hatsune se relever. Affichant une mine de plus sombre, je la regardais aller ouvrir la porte vêtue seulement de son string. Après qu'elle eut ouvrit la porte, je ne pus que rire de la situation qui se présentait à moi. Un petit homme tenant une boite dans ses mains et celui-ci ne pouvait décrocher son regard du corps de la jolie demoiselle.

Lui claquant la porte sur le nez, elle se dirigea vers la table pour déposer les boites. Mais un autre bruit devant la porte l'arrêta dans sa démarche. L'homme en question n'avait pas l'air de vouloir partir, ce qui mit Hatsune dans un état second. Je rigolais à la vue de sa mine terrifiante. Retournant vers la chose qui se tenait devant la porte, elle l'effraya d'un seul regard. Revenant s'assoir à mes côtés, elle m'informa d'un air las.

-j’ai faim … 

Maintenant qu'elle le disait, il était vrai que mon ventre commençait à se faire entendre. Regardant Hatsune ouvrir la boite, je vus deux plats à l'intérieur. Un composé de ... Poissons. Ayant en horreur tout ce qui provenait de la mer, je fus reconnaissante qu'elle me demande quel plat je voulais.

-Que préfères-tu ? Le veau ou le poisson ?

Prenant le verre qui se trouvait sur la table, je la regardais faire une grimace après l'avoir porté à sa bouche. Prenant le plat qui contenait la viande et les pommes de terres, je lui affirmais :

-Il est hors de question que je touche au poisson.

Faisant une moue boudeuse, je portais la nourriture à ma bouche, savourant le délicieux gout et surtout la qualité de ce succulent plat. Regardant Hatsune, je la vis entamer son plat à son tour. Me demandant vaguement comment elle pouvait digérer ceci. Je piquai dans une pomme de terre en tendant ma fourchette dans sa direction.

-Fais 'Aaah'..

J'attendis qu'elle ouvre la bouche pour lui démontrer que le poisson n'avait rien de comparable à ce délice.
_________________


Revenir en haut
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Sam 2 Oct - 15:50 (2010)    Sujet du message: [ Chalet de Kaïla Ketsuki - Fin de la journée ] Répondre en citant


 
-Il est hors de question que je touche au poisson. 

 
Elle était si mignonne, sa petite moue boudeuse en refusant catégoriquement d’avaler de fus un tant soit peu de poissons était complètement adorable. Mangeant son plat en savourant chacun des délices qui lui étaient offert, je fis de même avant qu’elle me tende une pomme de terres grillée sur le bout de sa fourchette. La regardant d’un air intrigué, elle ouvrit la bouche pour formuler sa demande. 

 
-Fais 'Aaah'.. 

 
Obéissant à sa demande sans rechigner, j’ouvris la bouche pour laisser l’accès à la nourriture. Goutant à ce qui venait d’arriver sur mon palais, je fis une petite grimace en sentant la texture salée de celles-ci. Avalant toute fois en prenant le verre de vin pour faire passer le gout, je tirai la tête à Kaïla qui me regardait d’un air interrogateur. 

 
- Je n’aime pas ce qui est salé, je préfère le sucre. J’aurai du demander à ce qu’on m’apporte du chocolat en fait. 

 
Affichant une tête pensive, j’haussai les épaules en signe de renoncement. Me tournant vers Kaïla qui continuait son plat, je ne pus que sourire en la voyant s’exalter devant sa viande tendre et ses pommes de terres rissolées. L’interpelant pour qu’elle lâche son plat des yeux, j’attendis de capter son regard avant de parler. 

 
- Je n’ai plus faim, je peux aller prendre une douche ? 

 
La voyant me dire oui de la tête, je me levais en ramassant mes vêtements jonchant le sol. Laissant mes bottes à l’entrée, je cherchais du regard la salle de bain jusqu’à ce que je vu un escalier montant à l’étage supérieur. Empruntant celui-ci, je me dirigeais tout droit vers la seule porte couronnant le couloir. Entrouvrant celle-ci j’arrivais directement dans une chambre. Je ne fus pas surprise par le mobilier. Un lit baldaquin se plaçait au milieu de son centre avec un ameublement assortis à celui-ci, adjacent à la porte d’entrée de la chambre. Entrouvrant celle-ci j’arrivai dans une petite pièce marbrée du sol au plafond. Ayant déposé mes vêtements sur le lit, je fermai la porte avant de me diriger vers la baignoire à pattes de lion. Entrouvrant les robinets de ceux-ci je me prélassais en écoutant l’eau couler. Me regardant dans la glace se trouvant au-dessus des éviers, je me fixais en me remémorant la journée. 

 
Ma relation avec Kaïla avait fait un bon si rapide et inattendu, il était vrai qu’au premier regard, elle m’avait plu … Mais de là à partager autant avec elle. Elle s’était confiée à moi, avait joué avec mon corps et bouleverser mon cœur par la même occasion. Un sentiment étrange commençait à grandir en moi sans savoir vraiment ce que c’était … de la haine ? … ou de l’amour ? Je ne savais pas. 

 
Laissant mon corps se baigner dans l’eau chaude de la baignoire, je soupirai d’essence en sentant le liquide se coller à ma peau. Entrouvrant les yeux, je me demandais ce que pouvait bien faire Megurine à ce moment même … Je ne savais pas vraiment pourquoi je pensais à elle, pourtant … Une pointe de tristesse m’envahit à l’entente de son nom résonner dans ma tête. 

 
- Megurine … 

 
  
 
_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Kaïla Ketsuki
Autre
Autre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 97
Être cher: Tomoe Marguerite
Sexe: Féminin
Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 2 Oct - 17:15 (2010)    Sujet du message: [ Chalet de Kaïla Ketsuki - Fin de la journée ] Répondre en citant



Dégustant mon plat je répondis d'un hochement de tête à sa question sans même lui indiquer le chemin de la salle de bain.

-Je n’ai plus faim, je peux aller prendre une douche ? 

Finissant mon plat, je décidais de tout ranger, il serait préférable de laisser le chalet dans son état initial. Mettant ce qui restait de nourriture dans la poubelle, je revins au salon pour nettoyer les éclats de verre et la tâche qui s'était formée dû au vin. Grimaçant légèrement à la vue du sol, je jurais à la vue du bois où le vin s'était renversé. Tâche qui ne partirait surement pas. Soupirant bruyamment je me mis au boulot.

Je regardais la pièce, quelque chose me dérangeait dans l'arrangement des lieux, mais je ne pouvais pas définir de quoi il s'agissait. Regardant le tableau que j'avais décroché au part avant, je décidais de mettre une protection dessus, avant de le donner à Hatsune. Après tout, il était assez précieux. Je supposais que les écheliers se trouvaient quelques parts dans le chalet. Me dirigeant vers le petit placard se trouvant sous les escaliers, j'ouvris la petite porte en bois. Vu juste, je trouvai tout de suite ce que je recherchais, les prenants en faisant bien attention de ne pas les élargir, je retournais vers le tableau. Le plaçant avec précaution dans la protection, je plaçais le tableau près de l'entrée. Au moins, à cet endroit j'étais sure de ne pas l'oublier.

Affichant une mine songeuse, je me demandais pourquoi il faisait si calme depuis un moment. Montant calmement les escaliers, je passais le couloir pour rentrer dans la seule chambre présente à l'étage. Regardant vaguement les vêtements sur le lit, je fis un pas en direction de la porte quand j'entendis un nom.

-Megurine … 

Je me demandais qui était la personne que Hatsune avait mentionnée. Maintenant que j'y pensais, je ne savais pas grand-chose d'elle. Ce n'était pas que ça m'intéressait, mais tout de même la curiosité gagnait mon être. Regardant l'heure sur le cadrant placé sur le mur, je pu constater qu'il était largement dépassé 21h. Après avoir trouvé un pyjama qui devait convenir à la jeune fille. Je toquais à la porte demandant si je pouvais rentrer. Ayant reçu son accord, j'ouvris doucement la porte, découvrant Hatsune dans la baignoire, je tiquais en étant persuadée que celle-ci allait vider le bain mousse pour se laver, à ma grande surprise ce n’était pas le cas. Lui montrant le pyjama bleu foncé que j'avais dans les mains, je déclarais :

-Je suppose que tu vas passer la nuit ici. Je t'ai apporté un pyjama...

Déposant ledit vêtement sur l'évier, je la regardais avec un air intrigué.

-Désolée, mais je t'ai entendu dire un nom tout à l'heure... Dis, qui est Megurine ?



_________________


Revenir en haut
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Sam 2 Oct - 17:46 (2010)    Sujet du message: [ Chalet de Kaïla Ketsuki - Fin de la journée ] Répondre en citant


 
-Désolée, mais je t'ai entendu dire un nom tout à l'heure... Dis, qui est Megurine ? 

 
Sa question me surprit de toute part, je ne m’attendais pas à ce qu’elle m’ait entendue. Sortant du bain, en prenant la première serviette à porter de main, je passais devant elle avant de sortir de la salle de bain en me dirigeant vers la chambre. Me plaçant devant le miroir de la pièce, je me regardais tout en me séchant. Une fois le travail fait, j’ébouriffais mes cheveux d’une main pour me permettre de les sécher plus facilement. Je sentais le regard pesant de Kaïla sur moi, mais je ne me décidais pas à lui répondre jusqu’à ce que j’eus fini de me sécher entièrement. Ayant laissé le pyjama dans la salle de bain sans y porter la moindre attention, je ne mis que mon ultime sous-vêtement cachant mon inimité avant de m’engouffrer dans le lit. M’asseyant sous la couette chaude, je regardais Kaïla qui se trouvait appuyée dans l’encadrement de la porte de la salle de bain. 
La sondant du regard, mon expression se voulait neutre, aucun sourire ne s’affichait sur mes lèvres. Entament la réponse à sa question, je portais mes genoux à ma poitrine pour être parfaitement installée. 

 
- Megurine … Elle est, mon être cher. Elle m’a avoué son amour récemment, et je n’ai pas su répondre à ses attentes … je n’ai pas su lui dire je t’aime. Elle est importante pour moi, elle était là dans mes moments difficiles, elle était ma seule famille, la seule que j’appréciais. 

 
Tournant les yeux de Kaïla, je fixais un point invisible en continuant mon monologue. Kaïla ne savait pas grand-chose de moi, hormis un fragment de mon passé, l’envie n’était pas à me confier, mais simplement à répondre à sa question comme elle avait fait pour les miennes. 

 
- Elle est aussi une Hime, nous partageons notre vie … dans le passé, j’ai failli la tuer en perdant le contrôle de mon élément, cela remonte à dix ans désormais. La transperçant de mon Ultimate, je me rappelle encore son sang gicler sur mon jouet mortel et ma peau claire. Ne voulant pas la laisser ainsi, j’ai partagé mon pouvoir avec elle … Je ne savais pas comment j’ai fait ça, mais en tout cas, quand elle s’est réveillée, elle avait à ses côtés un Child … la jumelle de Len … Rin. Ça parait fou, ne ? 

 
Me pressant la tête entre mes mains, je sentis quelques larmes se bousculer aux alentours de mes yeux avant de se glisser sur ma joue … 

 
- Je me sens tellement coupable … Et je lui dois l’amour qu’elle me porte, pourtant je n’y arrive pas. J’ai … 

 
N’osant finir ma phrase, je baissais les yeux en me recroquevillant sur moi-même. Gomenasai Kaïla, je ne saurai te le dire maintenant. Pas avant que tu me dises pourquoi ces baisers, et cette étincelle de bonheur quand tu poses les yeux sur moi. désolée, de te montrer ce visage de moi, un dédoublement de personnalité ... derrière mon sourire, se cache ma peine. 

 

_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Kaïla Ketsuki
Autre
Autre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 97
Être cher: Tomoe Marguerite
Sexe: Féminin
Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 2 Oct - 18:19 (2010)    Sujet du message: [ Chalet de Kaïla Ketsuki - Fin de la journée ] Répondre en citant

M'ignorant, elle s'installa dans le lit sans prendre en considération l'expression agacée que j'affichais. Bizarrement, je sentais que je m'aventurais sur un territoire dangereux. Peut-être serait-il mieux de ne pas lui poser cette question, mais dorénavant il était trop tard. N'affichant aucune expression sur son visage, elle me répondit à la question.

-Megurine … Elle est, mon être cher. Elle m’a avoué son amour récemment, et je n’ai pas su répondre à ses attentes … je n’ai pas su lui dire je t’aime. Elle est importante pour moi, elle était là dans mes moments difficiles, elle était ma seule famille, la seule que j’appréciais. 

L'écoutant jusqu'au bout, je pus constater à quel point cette personne lui était importante, son être cher. Un malaise se forma dans la pièce, Hatsune me raconta vaguement en quoi consistait l'amour qu'elle portait à Megurine. Un amour difficile à définir que je ne pouvais comprendre, trop complexe.. Elle m'expliqua aussi comment elle avait failli tuer son être cher. Une pointe de mélancolie me prit à ce moment. Elle a réussi à sauver la personne qui lui était tellement chère après son erreur.

-Je me sens tellement coupable … Et je lui dois l’amour qu’elle me porte, pourtant je n’y arrive pas. J’ai … 

Elle ne sut finir sa phrase, ses larmes coulèrent à flot sur ses joues. Son corps recroquevillé ainsi, sa posture laissait transparaitre sa faiblesse... Je ne savais pas ce qui me poussa à aller vers elle, pourquoi voulais-je réconforter cet être se trouvant à quelques mètres de moi. En tout cas, je m'avançais jusqu'au lit et m'y glissais sans même prendre la peine de me changer. La prenant doucement dans mes bras, je la berçais en murmurant mille réconforts jusqu'à ce qu'elle s'endorme. Réfléchissant à ses paroles, je caressais ses cheveux d'un geste machinal laissant mon regard se perde sur un point invisible. Je ne me rendis même pas compte quand le sommeil m'emporta à mon tour dans le pays des songes. Doucement, doucement le lieu silencieux en emportant dans son calme les larmes d’Hatsune.


_________________


Revenir en haut
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Sam 2 Oct - 18:39 (2010)    Sujet du message: [ Chalet de Kaïla Ketsuki - Fin de la journée ] Répondre en citant

 

 
Je m’étais réveillée au milieu de la nuit après m’être assoupie récemment dans les bras de Kaïla, qui m’avait bercée en me reconfortant. Ouvrant doucement les yeux, je remarquais que Kaïla se trouvait juste à côté de moi. La regardant endormie, je ne pouvais que sourire en entendant sa respiration calme et sereine. Ne voulant pas la réveiller, je sortis du lit et me dirigeais vers le rez-de-chaussée. Empruntant les marches le plus doucement possible pour éviter de faire le moindre bruit, je marchai à pas de souris vers la porte d’entrée du chalet. M’arrêtant toute fois près du divan, je pris la couverture s’étant laissé poser là avant de sortir hors de l’habitat. Une fois le premier pas dehors, je frissonnais à la fraicheur des lieux. Levant les yeux vers le ciel, je fus éblouie par le spectacle étoilé s’offrant à moi, admirant la grandeur de la lune, je remarquai aussi la petite étoile rouge que seules les Himes pouvaient voir. Me demandant quand se déroulera le festival, je continuais à contempler ce spectacle magique. Retournant sur mes pas, je ne fis qu’un aller-retour à l’intérieur pour prendre mes cigarettes de mon sac. Je ne svais pas pourquoi, mais j’avais envie de fumer, ce n’était pas dans mes habitudes, peut-être voulais-je seulement réfléchir un peu en consomment ce tube mortel ? Qui sait. 

 
Jouant avec la fumée de celle-ci je ne décrochais pas mes yeux du ciel tandis que mon esprit s’était égaré dans des souvenirs proches. Ma journée et ma soirée avec Kaïla était complétement réussite, je n’aurai jamais pensé que j’aurai pu prendre autant de plaisir avec une autre personne que Megurine. repensant un peu à elle, je l’imaginais dormir tranquillement dans son lit en rêvant de choses douces et enivrantes sans se douter de mes songes. Fermant les yeux, je cherchai à l’intérieur de moi la lumière qui m’avait tant aidé depuis mon enfance. Heurtant ce petit éclat fragile, je souris avant de rouvrir les yeux et interpeller mon autre moi. 

 
- Len … 

 
N’attendant pas longtemps pour qu’il arrive, une petite lumière éblouissante surgis en face de mes yeux. Voyant mon Child apparaitre, je remarquai l’air triste qui se dessinait sur son visage, cela faisait longtemps que je ne l’avais pas appelé, pourtant il ne m’avait pas manqué et il savait pertinemment ce que je ressentais à ce moment présent. L’invitant à s’assoir avec moi sur le marché du seuil, celui-ci obéit et vint se coller à côté de moi. 

 
- cela fait longtemps Len … 

 
- Tu étais en bonne compagnie, tu n’avais pas besoin de moi. 

 
- Merci, merci de m’avoir laissé savourer se doux moment à ses côtés, Len. 

 
Déposant doucement sa tête sur mon épaule en me laissant le temps de refuser son geste si l’envie me venait, il soupira doucement en laissant échapper de la buée de sa bouche. 

 
- Hatsune … Est-ce que tu l’aimes ? 

 
Sa question me paressait étrange au premier coup d’œil, pourtant après mure réflexion elle était complètement censée. Je laissais un court instant de silence avant de répondre afin de pouvoir lui donner une explication digne de ce nom et non pas simplement répondre par un oui ou un non. Fermant les yeux, je les rouvris une fois de plus en commençant à parler. 

 
- Je ne sais pas, Len … Je me sens bien avec elle. Me diras-tu que je suis lâche et que je vais voir ailleurs, pourtant je te répondrai non … les sentiments que j’éprouve envers Kaïla sont d’une nature différente à la compréhension. 

 
Regardant mon enfant, je remarquais que celui-ci s’était laissé bercer par mes paroles et avait gouté ceux-ci en fermant les yeux. 

 
- Je ne t’en empêcherai pas … mais je te le dis quand même, Kaïla-san me fait peur, Hatsune … 

 
Levant le bras pour enlacer mon Child et le recouvrir de la couverture, je souris doucement en caressant ses cheveux du bout des doigts. 

 
- Moi aussi … moi aussi, elle me fait peur, Len. 

 
Restant tous les deux immobiles à admirer le paysage, seuls nos souffles chauds contrastaient avec la fraicheur des lieux. Un petit bruit se fit entendre derrière nous, je pouvais comprendre aisément de qui il s’agissait … cela ne devait être autre que ma chère et bien aimée compagne sortie des bras de Morphée. Me retournant vers elle, je l’invitai de s’assoir près de nous, sourire aux lèvres. Autant profiter de ce spectacle ensemble … 

 
  

_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Kaïla Ketsuki
Autre
Autre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 97
Être cher: Tomoe Marguerite
Sexe: Féminin
Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 3 Oct - 15:28 (2010)    Sujet du message: [ Chalet de Kaïla Ketsuki - Fin de la journée ] Répondre en citant

 Me réveillant, j'ouvris doucement les yeux pour constater qu'il faisait encore nuit. Me tournant sur le côté, je remarquai que Hatsune ne se trouvait plus là. Mon esprit encore endormit n'avait pas saisit cette information qu'après quelques minutes. Me redressant légèrement, je mis ma main sur la place normalement occupée par Hatsune, c'était encore chaud, ce qui m'indiquait était qu'elle s'était levée il y a peu de temps de là.


Me levant d'un pas lourd, je me dirigeai vers le couloir, tout en guettant le moindre bruit par réflexe. Je me demandais vaguement si elle était partie, où juste descendue pour un moment. Descendant les escaliers, je ne remarquai rien qui pourrait attirer mon attention. Détaillant rapidement le salon, mon regard s'arrêta sur la porte d'entrée qui était entrouverte. Je m'avançais doucement en direction de cette dernière pour me stopper au moment où j'aperçus la jeune fille calmement assise sur les marches, avec à ses côtés personne d'autre que son Child, Len. Les regardant ainsi, je pouvais facilement déduire que le lien qui les liait était très puissant. Laissant échapper un soupir presque inaudible, je ne m'étonnais pas que Hatsune tourne sa tête en ma direction. Elle m'invita à m'assoir près d'eux, ce que j'ai fit de suite. Levant les yeux, je fixais la lune songeusement. Le calme qui nous entourait était apaisant et la fraicheur du lieu ravivait mon corps qui se trouvait encore dans son état de sommeil. Ne quittant toujours pas cette sphère lumineuse des yeux, je brisais ce silence d'un murmure.


-Cela faisait un moment, Len ... Hatsune, n'arrivais-tu pas à dormir ?


Tournant ma tête vers la jeune demoiselle se trouvant à mes côtés, je la fixais un moment avant de m'adresser aux deux êtres se trouvant là.


-De quoi as-tu ... ou plutôt avez-vous peur ?


_________________


Revenir en haut
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Dim 3 Oct - 15:51 (2010)    Sujet du message: [ Chalet de Kaïla Ketsuki - Fin de la journée ] Répondre en citant


 
-Cela faisait un moment, Len ... Hatsune, n'arrivais-tu pas à dormir ? 

 
Len la contemplât de toute sa beauté, voyant ses yeux scintiller, je me demandais pourquoi son comportement était si différent quand il regardait Kaïla par rapport à Megurine. Souriant doucement en continuant à regarder celui-ci, je me demandais pourquoi je m’étais réveillée si subitement en pleine nuit finalement, serait-ce à cause de l’endroit qui ne m’était pas familier ? Ou avais-je simplement envie de m’évader un cours instant ? 

 
-De quoi as-tu ... ou plutôt avez-vous peur ? 

 
De qui serait mieux en fait, pourtant je ne me déciderai pas de lui dire que c’était elle qui nous terrifiait. Si j’osais le lui dire, quelle serait sa réaction ? Je ne savais pas anticiper ca et je restais silencieuse en continuant mes caresses dans les cheveux de Len. Celui-ci se redressa légèrement m’invitant par la même occasion à arrêter. Se relevant d’un bon énergisant, il fit une petite pirouette sur lui-même avant de se placer devant nous et s’étendre. Ses réactions étaient celles d’un humain banal, parfois, ça m’intriguait presque de lui dire qu’il n’en était pas un. Ouvrant la bouche pour répondre à Kaïla, je voulu l’arrêter dans son geste en balançant ma main pour l’attraper et le retenir mais celui-ci dévia sur la droite empêchant ma poignée de l’atteindre. 

 
- Nous avons peur de toi, Kaïla. 

 
Sa voix se voulait enjouée à l’attente de tous défis pouvant se présenter à lui, plaçant ses mains sur ses hanches pour prendre une position de conquéreur, il continua son monologue. 

 
- Tu fais peur parce que tu chamboules le petit cœur de ma chère Master, de plus, je n’arrive pas à savoir tes intentions … un jour tu es froide et l’autre tendre. Je sais qu’on pourrait en dire de même d’Hatsune qui change d’humeur toutes les cinq minutes, pourtant … 

 
Prenant un air songeur un petit instant, il finit par se taper sur la tête comme si ce qu’il voulait dire avait disparu momentanément de son esprit. 

 
- … Elle c’est différent. 

 
  
  
  
 
_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Kaïla Ketsuki
Autre
Autre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 97
Être cher: Tomoe Marguerite
Sexe: Féminin
Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Lun 4 Oct - 17:03 (2010)    Sujet du message: [ Chalet de Kaïla Ketsuki - Fin de la journée ] Répondre en citant

Regardant Len s'activer, je ne pouvais qu'observer avec perplexité Hatsune qui essayait de l'arrêter. Quand il prit enfin la parole, je le fixais d'un air neutre.

-Nous avons peur de toi, Kaïla. 

-Tu fais peur parce que tu chamboules le petit cœur de ma chère Master, de plus, je n’arrive pas à savoir tes intentions … un jour tu es froide et l’autre tendre. Je sais qu’on pourrait en dire de même d’Hatsune qui change d’humeur toutes les cinq minutes, pourtant … 

-… Elle c’est différent. 

Peur de moi. Je ne savais pas vraiment à quoi il voulait en venir. Je restais de marbre, cherchant les bons mots pour expliquer mon comportement ... étrange ?

Déplaçant mon regard sur Hatsune qui n'avait toujours rien dit, je m'aperçus que la réponse n'était pas si évidente. Pourquoi je me comportais de la sorte avec elle ? Que cherchais-je vraiment dans ce corps qui paraissait si frêle ? Tous ces questionnements pour arriver à quelque chose de plausible pour lui répondre. Prenant une inspiration, je souris à ce jeune homme avant de lui sortir d'un ton songeur :

-Vous avez bien raison de vous méfier de moi. Je ne saurais dire exactement pourquoi j'ai un comportement pareil envers Hatsune.

Me relevant doucement, je m’appuyais contre l'encadrement de la porte. Ayant les deux personnes dans mon champ de vision, je poursuivis :

-Pour dire vrai, je t'apprécie beaucoup Hatsune, peut-être même plus que ça. Je ne sais pas ce qui m'a poussé à te révéler mon passé, je ne comprends pas plus pourquoi je te porte tellement d'affection. Pour faire simple, je pourrais dire que c'est parce que tu ressembles à ma chère sœur … Mais dire ça serait faux.

Me replongeant dans la contemplation de la lune, je croisais les bras. Ma voix n'était plus qu'un murmure.

-Et mon changement de comportement, c'est juste parce que je ne suis pas sure de mes sentiments à ton égare ... Et je ne veux pas te blesser non plus. Pourtant ... je continue à espérer qu'un jour j'aimerai une autre personne que Tomoe. Cette personne se trouve peut-être devant moi en ce moment même. Qui sait...

Je ne savais pas moi même si mes mots avaient un certain sens, baissant mes yeux pour croiser ceux de la jeune fille, je ne bougeais plus d'un pouce.


_________________


Revenir en haut
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Lun 4 Oct - 18:40 (2010)    Sujet du message: [ Chalet de Kaïla Ketsuki - Fin de la journée ] Répondre en citant


 
-Vous avez bien raison de vous méfier de moi. Je ne saurais dire exactement pourquoi j'ai un comportement pareil envers Hatsune. 

 
Elle avait pris un petit air songeur pour nous dire ceci, je craquais littéralement devant elle et je n’étais certainement pas surprise à ce qu’elle le remarque. Tournant légèrement la tête pour cacher mon rougissement en vue des paroles de mon Child, je continuais à l’écouter en abordant un air distrait. 

 
-Pour dire vrai, je t'apprécie beaucoup Hatsune, peut-être même plus que ça. Je ne sais pas ce qui m'a poussé à te révéler mon passé, je ne comprends pas plus pourquoi je te porte tellement d'affection. Pour faire simple, je pourrais dire que c'est parce que tu ressembles à ma chère sœur … Mais dire ça serait faux. 

 
Que … que venait-elle de dire ?! Elle m’appréciait .. Plus que ce qu’elle pouvait imaginer en ce moment même ? C’était une blague elle se foutait de moi, sa posture était droite contre le chambrant de la porte et son air de prince sur son cheval blanc m’immobilisait sur place. 

 
-Et mon changement de comportement, c'est juste parce que je ne suis pas sure de mes sentiments à ton égare ... Et je ne veux pas te blesser non plus. Pourtant ... je continue à espérer qu'un jour j'aimerai une autre personne que Tomoe. Cette personne se trouve peut-être devant moi en ce moment même. Qui sait... 

 
Rougissant de plus belle, je lâchais un petit cri de surprise après son monologue presque inaudible. Son regard s’était retourné vers la lune scintillante dans le ciel, restant comme figée à la regarder, je ne savais que dire ni que faire ! Pendant ce temps, Len se tordait de rire devant nous, la situation n’avait rien d’amusante pourtant ! 

 
- Si tu voyais ta tête Hatsune ! 

 
Me pointant du doigt avec son air euphorique, je bouillonnais sur place. Me relevant avec furie je lui tirai les oreilles en le sermonnant de plus belles. 

 
- Non mais je t’ai demandé de tout lui raconter moi ?! Ca va pas ? J’ai l’air de quoi moi maintenant ?! 

 
Faisant abstraction à Kaïla, je continuai ma tirade à mon cher frère qui ne s’était pas arrêté de rire entre deux petits cris de souffrances. Lâchant enfin prise, je tournai le dos aux deux autres avant de croiser les bras en affichant une moue boudeuse. Haussant les épaules premièrement, je fini par lâcher un lourd soupir en me dirigeant vers ma voiture. 

 
- Tu comptes t’enfuir encore une fois ? 

 
M’arrentant dans mon avancée, je me tournais vers celui qui m’avait demandé ça. Restant figer à l’entente de sa demande, je vis son air devenu froid et hautin. Je le connaissais mieux que quiconque et ce que je m’apprêtais à faire ne lui plaisait pas du tout … Mais pourquoi ? 

 
- Je .. 

 
- Reste là et profite-en, Hatsune. 

 
Disparaissant comme une ombre, il me laissait plantée là non loin de Kaïla. Levant les yeux en sa direction, je reniai vite mon geste. Je ne savais pas quoi répondre et ça me mettait mal à l’aise, bizarrement ce n’était pas la première fois que j’avais ce sentiment en face de ma chère compagne. Avançant doucement pour me retrouver près d’elle qui n’avait pas bougé de l’encadrement de la porte, je laissais une de mes mains se déposer sur son épaule de manière à l’interpeler. Une fois l’attention reçue, je levai mes yeux turquoise pour m’heurter à son amas de ferrailles aciers. 

 
- Je, je ne sais pas quoi dire. Merci pour tes paroles si tendres, Kaïla. 

 
Affichant un petit sourire, je n’arrivais à lui avouer clairement ces trois mots qui me raclaient la gorge. L’invitant à me rejoindre à l’intérieur, je la poussai avec moi jusqu’au salon ou je décidais de l’enlacer doucement en enfuyant ma tête dans ses cheveux d’ébène si soyeux. Respirant l’odeur de ceux-ci je fini par lâcher un doux soupir remplis d’extase. 

 
  
 
_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:19 (2018)    Sujet du message: [ Chalet de Kaïla Ketsuki - Fin de la journée ]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Rpg mai hime Index du Forum -> A l'extérieur -> Dans la forêt Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com