Forum Rpg mai hime Index du Forum
Forum Rpg mai hime

 
Forum Rpg mai hime Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: - Regard lointain - ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Rpg mai hime Index du Forum -> A l'extérieur -> Dans la forêt
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Sam 14 Aoû - 17:41 (2010)    Sujet du message: - Regard lointain - Répondre en citant

Nous étions en pleine nuit, la lune s’était levée dans le ciel étoilé pour nous présenter son élégance dans toute sa splendeur. J’avais quitté les appartements d’Hiro et Ai d’une vitesse incompréhensible, bizarrement un sentiment de gène et de honte s’était levé dans ma poitrine quand je me rendis compte que je n’étais pas avec celle que je devais être, si Onee-chan l’apprenait, je ne crois pas que je resterai encore longtemps dans l’Académie Fuuka, à dire, dans ce monde. Je ne savais pas vraiment son taux de jalousie si elle apprenait que je l’avais déjà trompée, non pas avec une fille, mais avec deux ! 
  
M’égarant dans mes pensées sans faire attention ou j’allais, je marchais comme une nomade sans savoir ou j’allais et quand j’arrêterai d’avancer dans cette obscurité sans fin, attendais-je peut être le jour pour finalement retourner au dortoir ? Je ne savais pas, j’avais besoin de me vider la tête, l’esprit de toute honte et désagrément qui pesait sur mon âme. Arrêtant finalement mes pas pour m’accouder à un arbre de bambou, je ne pu qu’être émerveillée par ce qui se trouvait en face de moi, une petite place circulaire s’était dissimulées entre les bambous. L’herbe légèrement humide par le froid de la nuit se laissait transpercer par les rayons de la lune en de petits cristaux scintillants,  un rocher recouvert de mousse végétale s’était posé au centre de se paysage féérique, rien de mieux qu’un endroit pareil pour me laver de toutes frustrations. 
  
Marchant sur l’herbe à pied nu, effectivement encore une grande idée de Tomoe Marguerite qui n’est autre de ne pas mettre ses chaussures pour partir en pleine nuit, je pouvais sentir les gouttelettes s’éclater sous mes pieds me faisant monter des frissons jusqu'à l’échine. La douceur et la froideur du lieu était envoutant, je ne faisais que jouir de ma nouvelle découverte, de ce lieu qui maintenant sera mien … M’asseyant sur le gros caillou en recroquevillant mes jambes sur mon torse, je soupirai légèrement en laissant échapper un peu de buée de ma bouche. Cet endroit était tellement apaisant que je ne voulais le quitter pour rien au monde, penchant ma tête vers le sol, je scrutais celui-ci à la recherche de fleurs ou d’insectes pouvant habiter ce lieu magique. S’illuminant de toute part quand je fis un mouvement brusque, de petites lucioles s’échappaient de leurs endroits initiales pour s’envoler vers le ciel en emportant avec eux leurs lumières scintillantes tandis que d’autres restaient là, sans doute à contempler le même paysage que moi … 
  
Jamais je n’aurai cru que je pouvais être si nostalgique face à une ambiance sortie d’un conte de fée pourtant je ne pouvais que rester émerveillée face à ce que je voyais, la nature m’entourant je  me sentais protégée de tout et en même temps si faible de n’être qu’un simple humain. Finalement même si j’essayais de me dire le contraire, je voulais toujours le pouvoir … toujours avoir plus, et encore plus. M’endormant sur mon rocher, je n’avais pas senti qu’une perle s’était échappée de ma tristesse omniprésente. 
  
  
  

_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Sam 14 Aoû - 17:41 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kaïla Ketsuki
Autre
Autre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 97
Être cher: Tomoe Marguerite
Sexe: Féminin
Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 14 Aoû - 17:46 (2010)    Sujet du message: - Regard lointain - Répondre en citant



Traversant ces couloirs étrangement encombrés, je ne voulais qu'arriver aux dortoirs et de passer cette soirée tranquillement. Après avoir passé une nuit agitée et puis encore...aidé cette Thoru, un peu de repos n'était pas de trop.

Soupirant de frustration, je fis des efforts pour passer le plus rapidement dans cette 'foule' d'élèves plus bruyants les uns que les autres. Arrivant pas loin des dortoirs, je me dirigeai vers la fameuse chambre 69. Appuyant sur la poignée, je constatai qu'elle était fermée. Je me demandai vaguement où pouvait bien se trouver Tomoe à l'heure qu'il était... Elle devait avoir ses propres occupations après tout, je ne vais pas la materner tout le temps non-plus. Et de ce qui concernait l'autre gamine, elle devait aussi trainer quelque part à ennuyer son monde.

N'ayant pas grande envie de rester dans cette chambre sans un bon larbin pour me servir, je décidai de faire demi-tour et me diriger vers la sortie. Un peu d'air frais, rien de mieux pour réveiller une personne... Sortant du lycée, je ne fis que quelques pas jusqu'aux grillages, et m'adossait contre le mur d'à coté en regardant les élèves passer. Rien d'anormal, qu'un tas de gens sans importance .. Mais combien de HiME se cachaient dans ce ramassis de gens?... Me giflant mentalement, je me rappelai d'avoir abandonné l'idée de pourchasser ces êtres aux étranges pouvoirs. Et la cause principale de cette résiliation...

M'étirant, je décidai de quitter ce lieu, il se faisait de plus en plus sombre et ce ramassis de gens était moins dense qu'à l'heure d'avant. Il était grand temps de rentrer.

Reprenant le chemin inverse, je scrutais les alentours... Discernant un mouvement étrange à côté des bâtiments, je voulu vérifié de quoi il s'agissait. D'un pas rapide je me dirigeai vers la source de mon intérêt soudain. Qui pouvait bien se promener par ici, à cette heure?

Ne voyant plus ce qui à attiré mon attention, je regardai autour de moi.. rien, qu'un paysage qui s'assombrissait d'une minute à l'autre. Grognant de mécontentement je constatais qu'il n'y avait plus rien à voir ici et que, par mégarde, je me suis aventurée dans la forêt de l'Académie. Après un moment d'hésitation, je pris un autre chemin pour retourner dans les dortoirs. Passant devant des bambous, je cru entendre un bruit. Je me figeai aux augets.

Avançant lentement, je me frayais un chemin entre toute cette verdure. Quand d'un coup, sur une pierre non loin de ma place initiale j'ai découvrit une fille...endormie. Partout où j'allais, je la rencontrai... Cette chevelure, pas difficile de reconnaitre. Fronçant les sourcils je me dirigeai d'un pas vers Tomoe, qui visiblement ne m'a pas remarquée et dormait de plus belle. La détaillant, je constatais qu'elle était pied nu, et qu'elle tremblait légèrement.  Nan, mais quelle idée de sortir comme ça!

- Irrécupérable...

La secouant doucement, pour qu'elle se réveille, je ne fis que préparer toutes les remarques que je pourrai lui sortir devant son comportement irréfléchi.




_________________


Revenir en haut
Megurine Luka
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2010
Messages: 87
Localisation: N'importe où
Être cher: Rin - Hatsune Miku
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe

MessagePosté le: Sam 14 Aoû - 19:17 (2010)    Sujet du message: - Regard lointain - Répondre en citant

Cette journée fut épuisante pour moi, après cette nuit mouvementé, je ne m’attendais pas à être en pleine forme, mais pas à être littéralement vidée. Et puis, il y avait trop de monde, c’était étouffant. Le contact avec d’autres personnes ne me dérange guère d’habitude mais ces derniers temps je voulais principalement me concentrer sur moi-même & essayer de comprendre ce que signifiait être une Hime, cet élément de moi-même me fascine mais me terrorise aussi.


 Malheureusement, personne que je connaissais, ne savait répondre à mes questions. C’était pesant & ennuyeux. La seule personne qui a su « m’aider » était Tomoe-san, elle me serait certainement très utile. Je vis la forêt de l’Académie et une envie me submergea, je ne pouvais l’ignorer. C’est comme si cette forêt m’appelait à venir la visitée. J’avançais d’un pas lent mais ferme. Aujourd’hui avait été une dure journée, tous ces regards sur moi étant certes valorisant mais un peu gênant, il y avait certes de jolies filles, plus qu’intéressante. J’aimais assez bien réfléchir dans l’obscurité, celle-ci offre la paix et le calme, ce que j’estime ne pas avoir en journée ou alors seulement quand je me retrouvais seule dans un endroit isolé. Autant dire que à l’Académie Fuuka, être seule était limite impossible. J’avais nettement l’impression d’être une bête de foire, pas comme Tomoe-san, non disons que c’était comme si moi j’étais accessible, cela m’agaçait ! 


Si seulement j’avais pu prendre le nom de ma tante chez qui j’avais pratiquement passé toute ma vie, Kazuyama. J’aurais sans doute plus de respect et il y aurait plus de « cinéma » pour m’approcher. Cette lune était tellement belle, tellement pure & il y avait cette étoile à côté de celle-ci. Toujours plus rouge, toujours plus scintillante, elle m’envoutait littéralement, c’était, en partie, elle qui faisait de moi ce que j’étais. Cet alors que je vis au loin des silhouettes se dessiner, une que je connaissais que trop bien… Tomoe-san & une autre fille avec une chevelure noire, je ne l’avais jamais vue .. Etrange. Elles discutaient & je ne voulais pas les déranger mais il fallait que je parle à Tomoe, après je les laisserais discuter. Je m’approchais lentement et une branche craqua sous le poids de mon pieds, en un court instant elles étaient retournées toutes les deux. Le rouge me monta immédiatement aux joues.



-Gomenesaï, je ne voulais pas déranger, je pars. Au fait Tomoe-san, je voulais juste te dire que j’ai assez apprécié la soirée de hier soir avec Ai-san et toi, mais en y pensant tu as laissé tes chaussures, vient les chercher quand tu veux. Je te ferais le même accueil que la nuit dernière.   



Je fis passer ma main dans mes cheveux laissant apparaître mon signe de Hime aux yeux de mes interlocutrices.
_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Dim 15 Aoû - 17:23 (2010)    Sujet du message: - Regard lointain - Répondre en citant



- Irrécupérable...


Je sentais que je n’étais plus seule dans ce lieu féérique, sentant que quelque chose essayait de m’extirper de mon rêve, je me redressais légèrement pour ouvrir difficilement mes yeux humides par quelques petites larmes que je pensais due au réveil. Après que ma vue se soit stabilisée, je ne pouvais qu’être étonnée quand je reconnu la personne en face de moi.


- Onee-sama …


Mais que faisait-elle ici ? Je pensais qu’elle était chez les Ketsuki et qu’elle y resterait au moins toute la nuit et plus encore. Heureuse de la revoir, je ne pu m’empêcher de la tirer vers moi pour l’enlacer tendrement, elle m’avait manquée … je ne l’avais pas vue de la journée, l’inquiétude ne m’était pas venue, mais le manque de sa personne était tout autre chose. Relevant légèrement ma tête pour pouvoir faire face à la sienne, je compressai mes lèvres sur celle de Kaïla, chastement. Me reculant pour admirer mon amour, je me rasseyais correctement sur mon rocher en la scrutant des yeux. Je savais que mon geste allait encore me valoir une remarque de l’Iceberg métallique, mais j’en avais besoin … besoin de montrer que je l’aimais toujours autant.


/ Crac /


Surprise par un bruit, je me tournai immédiatement dans la direction vers laquelle le bruit venait. Appréciant une ombre dissimulée près d’un arbre, je ne pu qu’être agacée qu’une personne nous ait vue Onee-chan et moi-même … L’inconnu s’avançait finalement pour se laisser éclairer par les rayons de la lune, quel ne fut pas ma surprise quand je reconnu cette tignasse bleu azure relevée par des jumelles nous observant. (Je parle des yeux de Hiro)


- Gomenesaï, je ne voulais pas déranger, je pars. Au fait Tomoe-san, je voulais juste te dire que j’ai assez apprécié la soirée de hier soir avec Ai-san et toi, mais en y pensant tu as laissé tes chaussures, vient les chercher quand tu veux. Je te ferais le même accueil que la nuit dernière.   


Faisant passé sa main dans ses cheveux d’une allure sexy et totalement envoutante, pourtant contre toute attente de ma part, je ne fus qu’hypnotisée par son signe d’Hime qu’elle venait d’exposer sous les yeux d’Onee-sama. Ce qu’elle avait dit n’allait pas non plus être facile à gérer, paniquée par la situation, je ne savais pas vraiment quoi faire à part observer et me calmer pour arriver à décrocher quelques mots.


- Hiro-san … Mes chaussures ?


Envoyant à ma voisine de chambre un regard de glace, je me retournai promptement vers Onee-sama pour lui fournir quelques explications montées de toute pièce sur ce que venait de dire Hiro-san.


- Je ne vois pas de quoi elle parle Onee-sama, tu sais très bien que je ne passerai jamais la nuit ailleurs que dans notre chambre … et ce n’est pas ton absence ou autre chose qui me ferai découcher pour autant … n’est ce pas ? 


Mentir devait être quelque chose de inné chez moi finalement, je croyais moi-même à mes mensonges.  Souriant simplement à ma chère sœur, je me retournai vers Hiro-san pour lui lancer mon habituel regard sarcastique en la regardant de haut en bas.
_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Kaïla Ketsuki
Autre
Autre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 97
Être cher: Tomoe Marguerite
Sexe: Féminin
Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 15 Aoû - 20:28 (2010)    Sujet du message: - Regard lointain - Répondre en citant


Enfin réveillée, Tomoe me regardait d'un air surpris. Ne prenant pas en garde ma mine contrariée, elle déposa un chaste baiser sur mes lèvres. Non, mais quelle inconsciente! Avant même que je puisse dire quelque chose, j'entendis un bruit venant de derrière nous, je me tournai vivement vers la source de ce son. Découvrant... une jeune fille aux cheveux bleus.

- Gomenesaï, je ne voulais pas déranger, je pars. Au fait Tomoe-san, je voulais juste te dire que j’ai assez apprécié la soirée de hier soir avec Ai-san et toi, mais en y pensant tu as laissé tes chaussures, vient les chercher quand tu veux. Je te ferais le même accueil que la nuit dernière.   

Cette étrange personne avait l'air de bien connaitre Tomoe. Avec une curiosité dissimulée, je me tournais quasiment vers Tomoe quand ça attira mon attention... Cette marque. Une HiME? Ne la quittant plus des yeux, j'entendis Tomoe prononcer son nom.

- Hiro-san … Mes chaussures ? 

Donc comme ca ma chère petite sœur connaissait cette fille. Hiro... Reprenant contenance, je remarquai que j'avais loupé un détail ... De quelles chaussures elle parlait encore? Eh, je me demandais qu'à pu faire mon imoto-chan encore cette fois.
Se tournant vers moi, elle déballa une excuse dont je ne voyais pas l'intérêt.

- Je ne vois pas de quoi elle parle Onee-sama, tu sais très bien que je ne passerai jamais la nuit ailleurs que dans notre chambre … et ce n’est pas ton absence ou autre chose qui me ferai découcher pour autant … n’est ce pas ? 

Je regardai les deux demoiselles avec un air perplexe ... La situation m'échappait et je n'appréciais pas cela. Mais ce qui était évident, c'est que d'une façon ou d'une autre, Tomoe connaissait cette Hime. Ce qui était étrange, et en même temps tournait en mon avantage. Me tournant vers la nouvelle arrivante, sans prêter grand attention à Tomoe, je la détaillais. Non, mais quelle coïncidence, je tombe sur des Himes chaque jour ici, on croirait presque que cette Académie ne comporte que ... ça. 
Déviant mon regard vers Tomoe, je lui demandai d'une voix glaciale, sans faire allusion à son état, et surtout pas à ses paroles d'avant :

- D'où connais-tu cette Hime?! Et surtout de quelle soirée parle cette fille?

Perdant patience vis-à-vis au comportement de ma sœur, je me tournais entièrement vers la Hime et lui demandai d'une voix irritée:

- Encore une Hime dans les parages... D'ailleurs comment ce fait-il que vous êtes toutes dans l'Académie Fuuka?

Me reprenant un minimum, je repris d'une façon plus appropriée:

- Je m'appelle Ketsuki Kaïla, et disons que... les Himes m'intéressent de près. Pourrais-tu me fournir quelques...explications les concernant?

Ce n'est pas vraiment d'explications que je voulais. Mais valais mieux cerner une telle personne avant qu'elle te berne. Voyons combien elle sait sur ses propres pouvoirs.

- Et ... Pourquoi les chaussures de Tomoe se trouvent chez toi?

La dernière question avait le moins d'importance, même si le comportement de mon imoto-chan envers Hiro m'intriguait de plus en plus. Fixant la fille aux yeux bleus, je jetai un coup d'œil rapide sur Tomoe pour voir qu'elle était... stressée? Non, mais que se passait-il ici?! 
_________________


Revenir en haut
Megurine Luka
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2010
Messages: 87
Localisation: N'importe où
Être cher: Rin - Hatsune Miku
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe

MessagePosté le: Lun 16 Aoû - 20:06 (2010)    Sujet du message: - Regard lointain - Répondre en citant

- Hiro-san … Mes chaussures ?


- Je ne vois pas de quoi elle parle Onee-sama, tu sais très bien que je ne passerai jamais la nuit ailleurs que dans notre chambre … et ce n’est pas ton absence ou autre chose qui me ferai découcher pour autant … n’est ce pas ? 


C’est pas vrai, voilà sans doute qu’elle ne voulait pas ternir son image auprès de cette … Fille. Je ne comprends plus rien, & puis pourquoi me regardait-elle comme ça ! C’était totalement impoli et déplacé. Que voulait-elle faire ? Avait-elle honte de ce qui c’était passé la veille ?
Impossible… Après le plaisir qu’elle a pris & la domination qu’elle voulait faire preuve il était improbable qu’elle regrette quoi que ce soit, à mon avis cela devait avoir avec cette personne en face de moi.


- Tu rigoles j’espère ! Mais si avec Ai-san, tu sais après qu’on se soit embrassé Ai est arrivé et tu as proposé de prendre un bain et y’avait Flipper qui ta donné un plaisir immense. Et tes actions avec Ai si sensuelle et sexy, et notre baiser pour t’empecher de crier ton plaisir, impossible que tu fasses semblant de ne pas savoir.


Je faisais la garce je sais, mais j’en avais marre qu’elle joue un jeu avec certaines personnes et puis il n’y avait aucune raison qu’elle ai honte. Je ne pouvais pas lui permettre de faire ça !


- Encore une Hime dans les parages... D'ailleurs comment ce fait-il que vous êtes toutes dans l'Académie Fuuka?


- Comment sais-tu que je suis une hime ? Je n’ai pas eu le loisir d’en rencontrer d’autre pour tout te dire !


Je ne me rappelais pas avoir montré mon signe ? Han, ma main dans mes cheveux.. Qu’elle gourde >.<. Je restais sur mes gardes avec cette étrangère.


-Je m'appelle Ketsuki Kaïla, et disons que... les Himes m'intéressent de près. Pourrais-tu me fournir quelques...explications les concernant?


-       --Je ne peux pas t’en dire plus, je ne le sais pas depuis longtemps & je recherche aussi diverses informations. Mais tu as l’air de t’y connaître de toute façon … Et puis nous venons à peine de nous rencontrer, donc sans vouloir te vexer, je préfère garder ce que je sais sur les Hime secret !


Je me postais dans une position défensive. Au plus profond de moi, quelque chose me criait de me méfier de cette Kaïla … Je n’aimais pas son soudain intérêt à s’intérésser à moi.


- Et ... Pourquoi les chaussures de Tomoe se trouvent chez toi?


- Eh bien Tomoe-san & moi-même nous sommes rencontré dans le couloir et ce n’était pas une rencontre des plus positive. Je lui ai proposé de rentrer dans ma chambre mais la discussion fut assez mouvementé, je lui ai dit ma façon de penser. Ensuite pour clore la discussion je l’ai embrassé, enfin ce fût un chaste baiser ! Ensuite ma colocataire Ai-san est arrivé et nous nous sommes amusées et nous avons appris à se connaître de manière approfondie dirons nous… et la suite je l’ai dite la tout de suite.
_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Lun 16 Aoû - 22:11 (2010)    Sujet du message: - Regard lointain - Répondre en citant



- Eh bien Tomoe-san & moi-même nous sommes rencontrés dans le couloir et ce n’était pas une rencontre des plus positives. Je lui ai proposé de rentrer dans ma chambre mais la discussion fut assez mouvementé, je lui ai dit ma façon de penser. Ensuite pour clore la discussion je l’ai embrassé, enfin ce fût un chaste baiser ! Ensuite ma colocataire Ai-san est arrivé et nous nous sommes amusées et nous avons appris à se connaître de manière approfondie dirons nous… et la suite je l’ai dite la tout de suite.


Je n’en pouvais plus, je savais très bien qu’Onee-sama comprendrait que je l’avais trompée, je ne voulais pas qu’elle le sache, pas de cette manière, je pouvais déjà prévoir une réaction incontrôlable de sa part, mon dieu, qu’allais-je faire ? M’enfuir ? Non elle était bien plus rapide que moi. Perdue et tremblotant comme une feuille se faisant bousculer par le vent, je me déplaçai doucement de mon rocher pour me mettre entre Hiro-san et Onee-sama.


- Onee-sama … je, si j’ai fait ca s’était pour notre but ! 


Me collant à Kaïla je voulais qu’elle voit ma désolation face à mon acte si puéril, Onee-sama devait, et est la seule personne que je puisse aimer, la seule personne avec qui je puisse jouir, de joie et d’amour.


- Ne m’en veux pas, regarde moi ! Tu sais que je n’aime que toi alors … non ! Ne me nie pas !


Kaïla ne daignait même pas un instant me donner de son attention, son regard était focalisé sur Hiro qui était depuis la tantôt en position défensive. Je ne savais quoi faire, ni que dire, je perdais mes moyens, mes larmes coulaient sans s’arrêter. Je l’avais trompée et elle le savait.


- Onee-sama …


Continuant à pleurer, je me retournais sur Hiro-san qui me regardait en affichant une mine surprise, ou plutôt moqueuse, je ne savais pas distinguer son air. Commençant à marmonner en avançant de plus en plus vers elle, je fini par me retrouver à sa hauteur ; criant de tous mes poumons, je la giflai en l’accusant que tout, tout était de sa faute.


- Tu n’aurais pas pu te taire ! Tu n’es rien ! Tu ne pourras jamais casser l’amour entre moi et Onee-sama !


J’étais en pleine crise d’hystérie, ma pensée se laissait traverser dans mes cordes vocales, j’étouffais de douleur et de honte, j’étais tout autant responsable qu’Hiro-san, à dire la faute n’était que mienne. Tout d’un coup, une main se posa lourdement sur mon épaule et me propulsai de ma place pour me taper contre mon rocher. Heurtant mon dos de plein fouet, je lâchai un gémissement. Je ne savais plus bouger, choquée par le geste brusque ainsi que par la froideur dont avait utilisé ma sœur pour le faire. Pleurant à chaude larmes … Je ne compris plus la suite des choses.


- Kaïla … Onee-sama … non …
_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Kaïla Ketsuki
Autre
Autre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 97
Être cher: Tomoe Marguerite
Sexe: Féminin
Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 17 Aoû - 01:42 (2010)    Sujet du message: - Regard lointain - Répondre en citant

-Je ne peux pas t’en dire plus, je ne le sais pas depuis longtemps & je recherche aussi diverses informations. Mais tu as l’air de t’y connaître de toute façon … Et puis nous venons à peine de nous rencontrer, donc sans vouloir te vexer, je préfère garder ce que je sais sur les Hime secret !

Hmm... Apparemment cette fille ne me faisait pas confiance. Après tout elle n'avait pas tord. Mais ceci ne m'aidait en rien, si elle savait quelque chose que je puisse ignorer, il fallait que je le découvre. Par tous les moyens possibles. 

- Eh bien Tomoe-san & moi-même nous sommes rencontrées dans le couloir et ce n’était pas une rencontre des plus positives. Je lui ai proposé de rentrer dans ma chambre mais la discussion fut assez mouvementé, je lui ai dit ma façon de penser. Ensuite pour clore la discussion je l’ai embrassé, enfin ce fût un chaste baiser ! Ensuite ma colocataire Ai-san est arrivé et nous nous sommes amusées et nous avons appris à se connaître de manière approfondie dirons nous… et la suite je l’ai dite la tout de suite.

J'écoutais la dénommée Hiro sans broncher. Mon esprit était en ébullition, chaque mot me traversait sans arrêt comme pour me faire comprendre ce que, au fond de moi, je ne voulais admettre. Je ne quittais plus ces yeux bleus du regard. Elle avait l'air de ne rien comprendre à la situation et déballait tous les méfaits de ma sœur sans la moindre gène.

Tomoe eu l'air de comprendre que je savais qu'elle m'a trompée. Toujours sans lui prêter attention, j'entre-aperçu qu'elle s'était mise entre moi et Hiro. Venant ensuite se coller à moi, elle me déclara en sanglotant:

- Ne m’en veux pas, regarde moi ! Tu sais que je n’aime que toi alors … non ! Ne me nie pas !

Rien, aucun de ces mots ne m'atteignaient. Je restais là à analyser tout, peut être même à me demander comment elle a pu vouloir appartenir à quelqu'un d'autre. Prise dans mes pensées qui se chamboulaient, je ne me rendais même pas compte que je fixais toujours Hiro avec ce manque d'expressions sur le visage. Pendant ce temps Tomoe avait complètement perdu toute contenance et ne savait plus quoi faire. Après avoir giflé Hiro, elle cria de toutes ses forces.

- Tu n’aurais pas pu te taire ! Tu n’es rien ! Tu ne pourras jamais casser l’amour entre moi et Onee-sama !

J'en pouvais plus, ma rage monta en moi d'un coup sans même que je puisse faire quelque chose pour l'arrêter... L'amour?! Hein... Avant qu'elle ne puisse ajouter quoi que ce soi, mes pas me dirigèrent vers elle et sans même réfléchir ne serait ce qu’un moment, j'abattis ma main sur son épaule et la projeta contre sa place initiale qu'était le rocher. Sur mon visage une expression de colère inimaginable se peignait. Comment la personne en laquelle je croyais pouvait faire ça. La personne à qui j'ai fait confiance... Elle m'a trahi sans le moindre remord. Je voyais rouge, la seule chose que je voulais c'était de lui faire payer cela...

- Kaïla … Onee-sama … non …

Je la voulais, sa mort? Non... Cette voix m'atteignait enfin, sa voix implorante perçait dans mon esprit devenu bestial. Mon envie de sang diminua... Je ne pouvais lui pardonner, mais je ne pouvais lui faire du mal... J'avais promis de la protéger... La personne que j'aimais..
Ne savant plus que faire, je cachai mon visage avec mes mains. Poussant un cri de rage non-contenu, je regardais les deux filles. Sans pouvoir me contrôler plus longtemps, j'ai sortit mon Glock avec colère et le pointa sur Tomoe qui ne bougeait pas depuis tout à l'heure, pour ensuite le dévier dans l'autre sens sur ladite Hiro.

- Tomoe! Tu...

Je ne savais même plus m'exprimer, mon coté animal reprenait le dessus et je ne faisais rien pour le stopper... Trop tard. Il fallait que je défoule toute cette frustration, ou plutôt, cette douleur, jamais ressentie au part avant. Je ne réfléchissais plus et laissais libre court à mes instincts de tueur. Hiro... Cette fille... Tout était de sa faute... Une HiME... Ma mission d'avant...

- Toi! Si tu ne serais pas apparue! Elle n'aurait jamais...

Ne terminant pas ma phrase, mes yeux aciers s'assombrirent. Signe que j'allais usé de tous les pouvoir que m'ont procuré les Ketsuki...Je lâchais mon arme qui s'échoua à terre. Mes ongles devinrent des griffes d'acier indestructible. Mon but n'était que de détruire cette existence... Inadmissible! 

Sans crier garde, je me jetais sur Hiro, l’herbe à mes pieds se faisait balayé par la vitesse, en une fraction de seconde, je me retrouvais derrière Hiro, dos à elle. Mes ongles l’avaient griffés le visage … ce n’était que quelques goutes de sang misérables, je voulais voir plus, toujours plus, l’étriper jusqu'à ce que ma soif de vengeance se tamise. Me retournant vers mon adversaire, en la foudroyant des yeux, je plaçai mes griffes à porté de son cou, mais au moment ou j’allais abattre celle-ci dans sa gorge, Tomoe rentra dans ma vison. Me figeant un instant. Ce coup raté, j’allais le payer … Hiro-san n’était déjà plus au même endroit.
_________________


Revenir en haut
Megurine Luka
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2010
Messages: 87
Localisation: N'importe où
Être cher: Rin - Hatsune Miku
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe

MessagePosté le: Mar 17 Aoû - 20:02 (2010)    Sujet du message: - Regard lointain - Répondre en citant

- Toi! Si tu ne serais pas apparue! Elle n'aurait jamais...


Elle se jetta sur moi en un coup, me griffant au visage ses yeux avait viré au gris & je sentais les miens virés au rouge, elle voulait savoir ce qu’était une hime elle allait le savoir. Du sang coulait de ma joue & Tomoe se mit près de Kaïla et j’eu le temps de m’échapper.


- Quoi, me considères-tu comme une menace ? Elle savait très bien ce qu'elle faisait ! Si ce n'était pas moi cela aurait été quelqu'un d'autre. Éduque ton animal de compagnie avant de le laisser courir partout si tu ne tiens pas à ce qu'il allait voir ailleurs...


J’avais confiance de ne pas faire confiance à cette fille, elle était méprisable tout comme Tomoe, elles allaient bien ensemble. Je les haïssais, du plus profond de moi-même.


Mon élément se matérialisa, le feu m’entourait et j’envoyais une boule de feu sur Kaïla. Cette fille était elle aussi une Hime après tout elle avait des « pouvoirs » ou bien qu’est-ce que ça pouvait être d’autre ? Un robot ? Cela ne pouvait être vrai ! J’avais une envie irrésistible de tuer cette Kaïla et cette Tomoe d’un coup. Kaïla se rapprocha de moi à une vitesse surprenante, je décidas donc d’augmenter la puissance de feu autour de moi, pour l’empêcher de faire quoi que ce soit.
_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 17 Aoû - 20:28 (2010)    Sujet du message: - Regard lointain - Répondre en citant



- Toi! Si tu ne serais pas apparue! Elle n'aurait jamais...


Je n’en pouvais plus, je n’arrivais plus à regarder ca sans réagir, me mettant de façon à ce que Kaïla me vois, je ne faisais que m’exprimer par mes larmes. J’étais tellement désolée de mon geste, je savais que jamais je n’aurai dû et pourtant … j’espérai continuellement à ce qu’elle m’accorde son pardon.


- Quoi, me considères-tu comme une menace ? Elle savait très bien ce qu'elle faisait ! Si ce n'était pas moi cela aurait été quelqu'un d'autre. Éduque ton animal de compagnie avant de le laisser courir partout si tu ne tiens pas à ce qu'il allait voir ailleurs...


Leur bataille allait devenir quelque chose de sanglant, Hiro avait déjà matérialisé son élément tandis que des flammes m’effrayaient par la chaleur qu’elles dégageaient, je ne pouvais que rester, à me protéger derrière mon rocher, sans apporter aucune aide à ma sœur. Les dits d’Hiro me transperçaient un par un, accusant Kaïla pour mes méfaits, jamais, jamais je ne l’accepterai. Me mettant debout brusquement sur le rocher en croisant les bras devant mon visage pour que la braise ne m’atteigne pas, je criais de tout mon être. Je savais que quoi que je dise, rien ne les arrêterai, rien ne pourrait arrêter ce qui venait de commencer.


- Ce n’est pas la faute d’Onee-sama ! Elle n’y est pour rien ! Tu n’as aucun droit sur nous, tu n’es rien ! Qu’un grain de poussière utile à déranger le paysage !


Je n’en pouvais plus, je voulais intervenir, mais mon incapacité, était bel et bien présente. La seule chose à laquelle je serai utile était d’être utilisée comme bouclier par Onee-sama. Rien … je n’étais finalement pas mieux qu’Hiro-san.



_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Kaïla Ketsuki
Autre
Autre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 97
Être cher: Tomoe Marguerite
Sexe: Féminin
Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mer 18 Aoû - 21:48 (2010)    Sujet du message: - Regard lointain - Répondre en citant

Des flammes apparurent autour d’Hiro pour former un bouclier afin de la protéger. Je ne pouvais l'approcher sans risquer de graves blessures. Heureusement que ma vitesse me permettait d'esquiver la boule de feu que Hiro m'envoya. Donc son pouvoir était en rapport avec le feu. 

Les paroles d'Hiro ne m'atteignirent qu'à moitié, je voulais sa mort, la vider de tout son énergie vitale, regarder ses yeux devenir livide, son sang chaud couler sur mes mains.. Bonheur... Un moment de satisfaction à ne pas rater. Mon premier combat contre une Hime.

L'air ambiant avait une température plus qu'élevée. On se trouvait autour de bambous, il restait juste à espérer que cela ne prenne pas feu. Mais la survie de la forêt n'était pas mon souci premier. Je devais trouver un moyen de percer la défense naturelle de cette fille. Je ne pouvais faire d'erreurs, sinon elle en profiterait à coup sur...

Dans tout ce brouhaha Tomoe essayait encore de se faire remarquer. 

- Ce n’est pas la faute d’Onee-sama ! Elle n’y est pour rien ! Tu n’as aucun droit sur nous, tu n’es rien ! Qu’un grain de poussière utile à déranger le paysage !

Une idée me traversa dans ma folie, pourquoi ne pas l'utiliser pour arriver à atteindre Hiro... Non. Reprenant mes esprits, je me déplaçais légèrement en arrière pour ne pas être frôlée par les flammes qui s'amplifiaient à chaque minute.

- Tomoe! Retourne derrière ton rocher ! ... Nous allons nous amuser Hiro.

Affichant un sourire de prédateur, je savais quel sera mon prochain mouvement.
Me positionnant face à la fille aux cheveux bleus, je fixais la mince paroi qui était entre nous. D'un coup, je me mis à courir droit sur elle, profitant en même temps d'allonger mes ongles. Au dernier moment, je déviais vers la gauche, profitant de la confusion de la jeune fille, je tranchais d'un coup sec les tiges de bambous qui s'abattirent sur la barrière de feu. Cette action m'ouvrit une ouverture pour lui sauter dessus. La plaquant violement au sol grâce à ma force physique, je la maintenais ainsi coucher. Je savais que je dominais la situation, et je n’allais certainement pas la laisser filer une fois de plus. Mais comme toutes contraintes arrivent au mauvais moment, je prévoyais déjà que les mains libres d’Hiro ne me laisseraient pas tranquilles, celle-ci commençait à générer des boules de feux à vue d’œil.

Transperçant son corps de mes pointes assidues, je jouissais mentalement de sentir les ongles plonger dans sa chair vive, un plaisir que je ne me lasserai jamais de faire. Avant qu’une contre-attaque soit menée par mon adversaire, je me retirai de ma position pour me remettre en défense. Je sentais le plaisir monter en moi, si je n’avais pas été faite pour ça, il est sur que je serai morte depuis longtemps. M’enfonçant dans le sol un peu plus, j’attendais avec impatience sa réplique. Si elle comptait jouer sur la vitesse, c’est sur qu’elle perdrait.
Lançant un coup d'oeil rapide tout autour, je pus que constater les dégâts provoqués par notre combat. Me focalisant entièrement sur ma cible, mon excitation monta d'un cran à la vue de son visage en colère.





_________________


Revenir en haut
Megurine Luka
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2010
Messages: 87
Localisation: N'importe où
Être cher: Rin - Hatsune Miku
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe

MessagePosté le: Jeu 19 Aoû - 21:38 (2010)    Sujet du message: - Regard lointain - Répondre en citant

- Tomoe! Retourne derrière ton rocher ! ... Nous allons nous amuser Hiro


Un sourire apparût sur son visage & sur le mien par la même occasion, j’adorais me battre. Cette fille n’était pas humaine c’était inévitable. Elle trancha des bambous qui brisèrent ma barrière de protection, elle me plaqua au sol et m’enfonça ses griffes dans ma chair. Je ne sentais presque rien étant trop concentrée et excitée. Elle était très rapide mes boules de feu n’eurent pas le temps d’être à leur pleine puissance qu’elle avait déjà bougé. Je devais donc changé de tactique, ne pas l’attaquer de front !


Je laissais mes sens de Hime prendre le dessus sur mes capacités humaines me laissant totalement submerger, laissant la chaleur du feu s’installer dans tous mes membres pour irradier littéralement, mes yeux devinrent rouge vif & mon esprit était en colère. J’entendais le moindre de ses mouvements et j’étais prête à les esquiver !


 Je généra une épée de feu sauta vivement et l’épée transperça son épaule, laissant apparaître une partie de sa .. robotique ?! Un robot j’avais donc raison.
Je souris, lui faisant un regard doux, en lui faisant la surprise de pousser à bout la puissance de mon élément, je nous entourais de flamme très chaude et concentra ma chaleur interne dans l’épée, je fis griller les circuits de son bras droit sa main était emprisonner dans ma main libre avec ses griffes dans la peau, maintenant une chaleur intense, elle avait mal, je jouissais limite de sa douleur bien que la mienne fut intense & que la douleur de ma poitrine commençait à se faire sentir. En dégageant autant de chaleur je m’affaiblissais, je n’avais pas encore beaucoup d’entraînement et je savais que seule je n’allais pas arriver à la battre… Prendrais-je le risque d’appeler Neko ? Si nous continuons ainsi nous allions nous tuer, et mourir n’étais pas dans mes projets du moment je suppose que pour elle non plus.


-         -Allons kaïla-san, tu ne vas pas faire de la peine à ta chère sœur en devenant une meurtrière pour une de ses erreurs ou bien mourir pour un de ses caprices, qu’elle triste fin et quel égoïsme de sa part.


J’étais prête, ma puissance de feu était à son maximum et nous ne bougions plus, malgré la douleur je ne baissais pas la chaleur. Elle a voulu me tester, elle ma testé. Je fit apparaître une boule de feu qui la projeta au sol, j’en profitas pour appeler …


-Ne…
_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 20 Aoû - 00:20 (2010)    Sujet du message: - Regard lointain - Répondre en citant

 
-  Allons kaïla-san, tu ne vas pas faire de la peine à ta chère sœur en devenant une meurtrière pour une de ses erreurs ou bien mourir pour un de ses caprices, qu’elle triste fin et quel égoïsme de sa part.  
 

Egoïsme, mensonge, douleur, souffrance, mélancolie … je n’étais plus qu’un fardeau pour Onee-sama, comment pourrais-je concevoir un pardon après cette révélation qui n’était autre que la vérité. Je ne pouvais contredire les dires d’Hiro-san, elle avait entièrement raison … je n’étais plus qu’un poids sur les épaules de Kaïla-Onee-sama. Je me recroquevillais sur moi-même, la peine me pénétrait de sa substance épaisse dans tout le corps, mon âme dite pure n’était autre qu’une illusion par laquelle je m’étais moi-même laissée berner … ils ont tous raison … je ne suis que pitoyable. Perdue dans mon esprit souillé de soi, je n’avais pas remarqué que le temps s’était assombri petit à petit, je pouvais déjà sentir les gouttes d’eau arroser les flammes générées par le pouvoir d’Hiro-san. Si seulement cela pouvait l’handicaper dans ses démarches ! Mais ça ne serait certainement pas le cas, sa puissance était trop importante pour perdre contre une petite averse, cette nuit calme et magique se finirait finalement dans la douleur et les ténèbres. 
 


Le corps robotique d’Onee-sama n’était plus qu’une pâle copie d’un jouet d’enfant détraqué tandis que le corps d’Hiro-san n’était plus qu’une poupée abimée qu’une enfant sans cœur aurait jeté sans prendre la peine de la réparer. Ce spectacle désolant me faisait perdre le peu de contrôle que j’avais  en temps normal, plus rien ne comptait. Moi-même je ne comptais plus dans cette lutte acharnée ou deux corps jouissant du malheur de l’autre dansaient dans une valse funèbre. Le cisaillement des lames acérées contre le métal enflammé d’Hiro-san m’empêchait de réfléchir, ce bruit qui m’irritait les tympans était tout bonnement insupportable. J’aurais voulu crier pour qu’on vienne arrêter ce massacre, mais personne n’aurait osé intervenir contre ces démons jouant de la vie et de la mort. Un malheur allait se produire, je le sentais … 
 


-Ne… 
 
 
Il fallait que j’intervienne … mais comment ? Je n’étais qu’une humaine face à des monstres avides de domination et de sang ! Je n’avais pas le temps de réfléchir, Hiro comptait s’en doute convoquer son Child tandis qu’Onee-sama allait répliquer avec sa puissance maximale, les dégâts générés par ces deux forces risqueraient de détruire l’Académie Fuuka … Je ne pouvais me permettre de laisser quelque chose arriver, je devais conserver cet endroit, cet endroit devenu si cher à mes yeux, cet endroit ou Onee-sama et moi nous nous sommes aimées pour la première fois.  
 
 
- Onee-sama … pardonne-moi … Hiro-chan, merci … et désolée … 
 


M’interposant entre ma chère sœur et Hiro, je sentais les flammes brûler mes vêtements ainsi que mon corps, les griffes acérées d’Onee-sama m’avaient transpercée de plein fouet, l’attaque décisive ? Je ne sais pas … mais cela en était assez pour me faire m’écrouler lourdement sur le sol. J’aimerais tant pouvoir me pardonner de mes pêchers, j’aimerai tant vivre honnêtement … Qu’on me pardonne enfin mes vices, qu’on comprenne ma douleur … 
 


Était-ce ma fin ? Pour un geste si ridicule ? Aurais-je sacrifié ma vie pour une entente entre une Hime et une Ketsuki ? Aurai-je été si bête ? Si je vis encore … compte tenu de notre Différence, Hiro-san … nous pourrions devenir de bonnes amies. Onee-sama, aucune parole ne me satisferait pour te dire combien tu m’es importante. 
 


All of my memories keep you near in silence moments, imagining you here.  
 
All of my memories keep you near in silent whispers, silent tears. 
 


  Ps : Merci à Okasan de m’avoir corrigé mon texte, petit beug à cette heure tardive et étant donné que l’officielle dort comme les gens normaux, heureuse de pouvoir rendre sans doute mon dernier post grâce à la grande Fougère =] Je ne sais pas encore si c’est la fin de Tomoe ou pas, mais bon les filles ! à vous d’en juger =P 
 
  
 

_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Kaïla Ketsuki
Autre
Autre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 97
Être cher: Tomoe Marguerite
Sexe: Féminin
Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Ven 20 Aoû - 21:08 (2010)    Sujet du message: - Regard lointain - Répondre en citant

Le combat était à son comble. Nos coups étaient de plus en plus violents et précis. Je jouissais d'avoir rencontré un adversaire à ma taille.  Son épée de feu s'abattit sur mon épaule droite, je sentis mes circuits internes cramer sous la chaleur. Mes nerfs qui étaient reliés à toute cette technologie de pointe, m'ont vite signalé la douleur. C'était une de seule chose qui pouvait me prouver que je n’étais pas encore tout à fait un cyborg, et qu'il me restait toujours quelque chose d'humain. Mais ce n'était vraiment pas pratique dans une telle situation. La douleur ressentie était insupportable et faisait empirer ma rage.

Elle nous entoura d'une barrière de feu, ne laissant aucune échappatoire... Le jeu devenait de plus en plus intéressant à présent. Prenant mon inattention, elle m'envoya au sol grâce à une de ses innombrables boules de feu. Me relevant de suite, j'usais de toute ma vitesse pour ne pas la laisser invoquer son Child. Ce serait ma dernière attaque, si je l'aurai faite convenablement, j'aurai eu la victoire, ou du moins un certain avantage. Même sous la douleur, il fallait que je l'atteigne.

-Ne… 

Ma vitesse ainsi que sa force de feu étaient à son apogée. Il ne me restait que quelques mètres la séparant de mes griffes. Oubliant la défectuosité de mon bras droit, je levais déjà le gauche pour la frappe.

- Onee-sama … pardonne-moi … Hiro-chan, merci … et désolée …

Je l'ai senti… Mes griffes plongées dans cette chair... Je l'ai entendu... Un corps s'écrouler à terre. Je ne bougeai plus. Mon expression passa de surprise à un mélange d’horreur. J'écarquillais mes yeux, ne faisant même plus attention à Hiro et aux feu qui m'entourait, je regardais mes mains... Du sang... Sang de Tomoe. Mais comment? Elle était pourtant à l'extérieur.. Le feu... Je ne savais que faire, mon regard passait de Hiro à Tomoe, de Tomoe sur mes mains tremblantes. Toute envie de tuer m'étais passé d'un coup. Comment j'ai pu... Me reprenant d'un coup, je me mis à réfléchir à une vitesse inimaginable, sans plus prêter attention à la Hime ou à la douleur ressentie dans mon bras. La seule chose qui comptait c'était de la sauver... mon être cher. Dardant Hiro du regard, je le lui lançais sans plus de cérémonie.

- Hiro! Le feu, étends-le!

Je ne savais si elle accepterait de m'aider ou essayerai encore de m'attaquer. Je m'en fichais de ce qui pouvait m'arriver maintenant. Si Tomoe disparaissait, c'est comme si je le faisais aussi. La prenant dans mes bras, je restais comme ça, sans bouger. Je pouvais encore sentir des faibles battements de son coeur... qui ralentissaient à chaque instant. Je fouillais nerveusement dans mes poches à la recherche de mon portable.. Il nous fallait de l'aide et tout de suite. Le seul numéro qui me vint en esprit, était celui du père Ketsuki. Je composais son numéro et dune voix tremblante dit:

- C'est Kaïla... Il me faut une ambulance à Fuuka, près de la forêt... Problème... Aussi un chauffeur pour le manoir... Tout de suite!

Criant presque les derniers mots comme un ordre, je raccrochais. Regardant de nouveau Tomoe, je me sentais impuissante. Je ne pouvais plus rien faire de plus qu'attendre. 

- Hiro... Je comprends que tu ne me fasses pas confiance; Rien d'étonnant après le combat qu'on vient de... Peu importe. Sache que la vie de Tomoe est ce qui m'est le plus important.

M'arrêtant un moment, je soupirais et sans quitter ma petite sœur des yeux je poursuivis d'une voix triste:

- Une ambulance arrivera dans peu... Elle vous amènera tout droit à un hôpital renommé où vous serez soignées toutes les deux...

Ma gorge se noua, je ne pouvais continuer à faire semblant que je contrôlais parfaitement la situation. Repoussant les mèches rebelles du visage de mon imoto-chan, je ne pouvais que culpabiliser de l'acte que je venais de commettre. Mes circuits lâchaient. Je ne pouvais même pas soulever Tomoe pour l'amener près de l'ambulance qui arriva après quelques minutes à la lisière de la forêt. De là où nous nous trouvions, on pouvait la voir ainsi qu'une limousine noire qui était juste derrière. Je soupirais de soulagement, mais avant ça.. il me restait encore une chose à dire à Hiro...

- Je... Occupe-toi d'elle, s'il te plaît... Avant que j'arrive à l'hôpital. Mais je te conseil de bien faire attention en ce qui concerne ton statut de Hime. Ne laisse personne voir ta marque... C'est un conseil à ne pas prendre à la légère si tu veux vivre encore un moment... 

La regardant droit dans les yeux, je lui demandais d'une voix faible:

- Peux-tu la soulever? Tes bras n'ont pas l'air si endommagés... 

Déposant mes lèvres sur le front de Tomoe, je n'osais plus croiser le regard de Hiro... 
Me relevant je me dirigeai doucement vers la voiture.
D'une voix presque inaudible je dis ces quelques mots, qui étaient aussi bien dirigé vers Hiro que Tomoe.

- Je suis désolée...

Je l'étais vraiment? Oui... Je n'aurai pas dû l'attaquer à tord. Tout n'était que de ma faute.
Croisant les ambulanciers sur mon passage qui se dirigeait vers les deux filles dans un état aussi pitoyable que le mien, j'espérais de tout cœur que Tomoe s'en sorte.
M'asseyant douloureusement dans la limousine, je lui indiquais la direction avec un air abattu

- Les laboratoires Ketsuki...

Je ne quittais plus des yeux l'endroit où étaient regroupés les ambulanciers ainsi que les deux filles jusqu'à ce qu'ils disparaissent de mon champ de vision.






p.s.: espère pas mourir si vite Imoto-chan xD Merci pour ce battle Hiro ^^ Fini pour moi ici ce Rp =]
_________________


Revenir en haut
Megurine Luka
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2010
Messages: 87
Localisation: N'importe où
Être cher: Rin - Hatsune Miku
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe

MessagePosté le: Ven 20 Aoû - 21:36 (2010)    Sujet du message: - Regard lointain - Répondre en citant

- Onee-sama … pardonne-moi … Hiro-chan, merci … et désolée …


Tomoe s’interposa entre Kaïla et moi, la peur m’envahi ! Même si à cet instant je la haïssais, quelque chose en moi me poussait à la protéger. Pourquoi c’était-elle interposé bon Dieu ! Qu’elle imbécile ! J’avais mal mais cette douleur passa vite en la voyant pour essayer de nous sauver !


- Hiro! Le feu, étends-le!


Je ne comprenais plus rien, kaïla me regardait intensément et semblait me dire quelque chose mais aucun son ne me parvint, je m’affaiblissais. J’étais à bout de force. Je compris soudainement, seulement pouvais-je lui faire confiance ? Elle m’avait attaqué si prématurément. N’empêche je devais le faire pour Tomoe, tant pis s’il elle m’attaquait. Je rompis mon bouclier de feu et je redevenais normale mes yeux redevenait bleu océan et le calme s’installa, nous étions toutes les trois à terre, tomoe était dans les bras de Kaïla et moi j’essayais de rester tant bien que mal sur mes jambes. Je voulais m’effondrer, juste pour dormir, mais quelqu’un avait besoin de moi. Elle avait besoin de moi … Et même si je n’étais rien pour elle, je devais le faire.


- C'est Kaïla... Il me faut une ambulance à Fuuka, près de la forêt... Problème... Aussi un chauffeur pour le manoir... Tout de suite!


Je ne savais pas qui elle appelait enfin une ambulance oui mais un chauffeur, pourquoi ? Je ne comprenais rien mais je n’avais pas la force. J’avais été contente d’avoir une adversaire à ma taille & d’une puissance telle mais j’avais l’impression de m’être perdue en chemin et cela me faisait peur, j’avais blessé une humaine. Je me dégoutais.


- Hiro... Je comprends que tu ne me fasses pas confiance; Rien d'étonnant après le combat qu'on vient de... Peu importe. Sache que la vie de Tomoe est ce qui m'est le plus important.


Je la regarda, je ne voulais plus être haineuse, nous étions triste pour les mêmes raisons mais pour moi aucuns mots ne sortait, j’avais trop de mal et je voulais économiser mes dernières forces.


- Une ambulance arrivera dans peu... Elle vous amènera tout droit à un hôpital renommé où vous serez soignées toutes les deux...


- Merci …


- Je... Occupe-toi d'elle, s'il te plaît... Avant que j'arrive à l'hôpital. Mais je te conseil de bien faire attention en ce qui concerne ton statut de Hime. Ne laisse personne voir ta marque... C'est un conseil à ne pas prendre à la légère si tu veux vivre encore un moment... 


J’hochas la tête à ces dire, je ne la laisserais pas et j’allais lui obéir pour le fait que je sois une Hime, elle avait l’air de savoir de quoi il s’agissait.


- Peux-tu la soulever? Tes bras n'ont pas l'air si endommagés..


Je la pris dans mes bras et me releva, ça me faisait horriblement mal.


- Je suis désolée...


Je lui sourias, cela ne servait à rien qu’elle s’en veuille, nous étions responsable toutes les deux & Tomoe avait fait preuve de courage. Les ambulanciers se dirigèrent vers nous, ils faisaient des têtes horrifiées, ils voulaient me prendre moi d’abord et je les priais de l’enmener d’abord, j’hurlais limite pour leur faire comprendre, je ne savais pas quoi leur raconter comme histoire, c’était tellement étrange. Tomoe-san avait ses vêtements brulés, sa peau noires et un trou dans son corps. Et moi j’avais un trou dans mon corps. Il l’a prise en mains et pour combler le vide de l’histoire je dis simplement que je ne savais pas ce qui c’était passé, les infirmiers m’avaient expliquer qu’ils nous enmenaient dans un endroit sûr et je perdis connaissance.
 
_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:42 (2018)    Sujet du message: - Regard lointain -

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Rpg mai hime Index du Forum -> A l'extérieur -> Dans la forêt Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com