Forum Rpg mai hime Index du Forum
Forum Rpg mai hime

 
Forum Rpg mai hime Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Chambre de Hiro Hoshizora & Aiyana Nepha ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Rpg mai hime Index du Forum -> Dortoir des élèves -> Les chambres [Fille]
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Megurine Luka
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2010
Messages: 87
Localisation: N'importe où
Être cher: Rin - Hatsune Miku
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe

MessagePosté le: Lun 26 Juil - 22:51 (2010)    Sujet du message: Chambre de Hiro Hoshizora & Aiyana Nepha Répondre en citant

- Père est une personne très bonne envers n’importe qui mais celui-ci désir le mieux pour ses héritières. Il serait déçu d’apprendre que je converse aussi aisément en compagnie d’une routière. Il est fort vrai que nous ne nous connaissons pas Hiro-san, et je me ferai le plaisir d’en apprendre plus sur vous ainsi que sur ce qu’est une Hime. 

Je l'écoutais attentivement, n'appréciant pas la façon dont son père l'avait élever. Selon moi, ça lui attirerais que des soucis. A l'entendre on dirait que elle & son père n'entretienne aucune relation. Peut-être allais-je briser un tant soi peu ses principes aussi radical car à cet instant précis, elle venait de dire qu'elle voulait en apprendre plus sur moi même. J'avais la nette impression que au fond d'elle, elle ne savait pas ce qu'elle voulait & que quelque part elle était en profond désaccord avec son éducation aussi « aryenne ». Je me demandais, par contre, si c'était pour mon moi intérieur qu'elle désirait mon connaître ou plutôt pour ma capacité spéciale je vais dire . J'hochais là tête à chaque fois qu'elle ouvrait la bouche, bizarre.

- Pour ce qui est des Hime, je trouve que cela est un peu tôt, je t'avoue que je préferais d'abord en savoir moi-même un peu plus sur ce sujet là. Et puis tu sais, ce n'est pas comme si j'avais demandé d'être ce que je suis devenue...

Je gratifiais ma réponse d'un sourire, en posant délicatement ma tête sur ma main en posant mon coude sur la table qui décorait le milieu de la cuisine.

- J’admets que j’ai la fâcheuse habitude de juger les gens sans les connaitre, mais ne dit on donc pas que la première impression est souvent la bonne ? Il est vrai qu’avec toi je me suis laissé surprise par ta beauté et par tes gestes doux, si je n’avais pas sus que tu n’étais qu’une routière … 

A ce stade ci j'étais étonné, elle se contredisait elle même.

- Oui mais il y a aussi une expression qui dit « Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis » sans vouloir te vexer bien sûr. Dans mon cas, tu as peut-être été attiré par mes gestes doux & mon visage, mais l'impression que tu te fais de moi à cet instant précis en tant que fille de routier n'est pas bonne, non ! Il y a certaines personnes qu'il est bon de connaître en profondeur avant de porter un jugement sur elles.

J'essayais de ne pas être trop dure et trop vexante dans mes paroles, mais je voulais à tout pris la raisonner, enfin essayer.

- J’en perds ma politesse, donc je reprends, si je n’avais pas su que ton titre social était plus bas que le mien je n’aurai guère perdu du temps à m’extasier sur les raisons que Père aurait à être déçu par moi. Cela n’a strictement ni queue ni tête, passons tout simplement voulez-vous. 

Je ne voulais pas passer cette discussion mais peut-être valait mieux t-il y revenir par la suite. Il ne valait mieux pas que je ruine mon contact avec elle vu qu'à ce stade ci c'était le seul que j'avais. Elle se leva et je la suivis du regard, elle se stopa devant mon plan de travail qui était encore vide à ce stade ci, je n'avais guère eu le temps de faire les courses.

- Excusez-moi Hiro-san, auriez-vous du thé ? 

Je ne pus m'empêcher d'exprimer ma gène devant mon invité, il était impardonnable pour moi de recevoir quelqu'un sans avoir quelque chose à lui proposer. Je sentais le rouge me monter au rouge. Je dus prendre une grande inspiration pour que le feu qui se consummait dans mes joues se calme progressivement.

- Désolé Tomoe-san, je n'ai malheureusement pas eu le temps de faire les courses. Cela me gène au plus au point.
_________________


Dernière édition par Megurine Luka le Mar 27 Juil - 20:32 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Lun 26 Juil - 22:51 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 27 Juil - 01:53 (2010)    Sujet du message: Chambre de Hiro Hoshizora & Aiyana Nepha Répondre en citant


 
- Désolé Tomoe-san, je n'ai malheureusement pas eu le temps de faire les courses. Cela me gène au plus au point. 

 
Finalement … il n’y a que les routiers pour ne pas avoir quelque chose de convenable à proposer à leur inviter. Retournant sur ma chaise en marquant ma déception, je soupirai doucement en m’assaillant d’une manière gracieuse. Regardant ce qu’il y avait autour de moi, je ne remarquai que très peu d’affaire hormis des boites en cartons disposé par-ci par-là, emmétrant l’hypothèse qu’Hiro-san venait d’arriver, je m’abstenu de tout commentaire. 

 
- Dis-moi Hiro-san, ou étais-tu avant d’arriver à Fuuka ? Si ca ne te dérange pas j’aimerai en savoir un peu plus sur toi. 

 
Me permettant de tutoyer Hiro-san, je la regardai amicalement. Son statut de routier me sorti presque de la tête dans je conversai avec celle-ci. Serait-ce du ou soin si délicat qu’Onee-sama m’avait procuré il y a peu de temps d’ici ? Qui sait …  
  

_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Megurine Luka
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2010
Messages: 87
Localisation: N'importe où
Être cher: Rin - Hatsune Miku
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe

MessagePosté le: Mar 27 Juil - 03:05 (2010)    Sujet du message: Chambre de Hiro Hoshizora & Aiyana Nepha Répondre en citant

- Dis-moi Hiro-san, ou étais-tu avant d’arriver à Fuuka ? Si ca ne te dérange pas j’aimerai en savoir un peu plus sur toi.  


 

Hum j’avais pu lire la décéption dans ses yeux, mais je la zappa durant un moment. Cela m’étonna d’elle, qu’elle me pose cette question. Voulait-elle vraiment s’intérrésser à la vie d’une routière ? Allais-je lui expliquer toute ma vie ? Peut-être allait-elle me voir autrement ? & devais-je aussi lui raconter ma  rencontre avec Neko ? Mais si tout cela était un piège, plus tôt dans la journée j’avais Ouï dire qu’il fallait se Méfier des Marguerites. Elle devait me trouver folle à cet instant précis. J’avais une main dans les cheveux et une autre sur le visage & j’ai poussé un profond et long soupir. Le genre de soupir qui viennent vraiment du cœur.


- Mon père m’a eue très jeune donc je n’ai jamais réellement pu compter sur lui… Ma mère me diras-tu & bien elle s’est enfuie quand j’étais adolescente & je n’avais jamais compris pourquoi… Le jour ou elle a vue la marque derrière mon oreille, elle est limite partie en courant. Mon père fut anéanti par ce départ. Il a donc été nécéssaire que je le prenne en charge on va dire. J’ai accumulé plusieurs petits boulots pour m’entretenir moi & puis lui. Chez nous, j’avais mes appartements & lui sa chambre à coucher… C’est là-bas qu’il restait le plus. Alors je passait le plus de temps à apprendre de nouvelles choses & à économiser de l’argent. J’ai un beau pactol & si cela peut te rassurer je n’ai pas les fonds d’une fille de routiers si tu vois ce que je veux dire… J’ai toujours révé d’intégrer cette académie, mais je n’osais pas faire la démarche, quand un jour je reçu un courrier où il était mentionné que je recevais une bourse de cette académie. Puis est venu ce fameux soir où mes pouvoirs d’Hime se sont révélés. Et puis me voilà ici…



Je pris une grande inspiration car je venais de me rendre compte que dire une aussi grande tirade sans reprendre d’air était assez éprouvant. Pour m’excuser, je la gratifia de son écoute par un de mes sourires plongeant ainsi mes  yeux dans les siens pour ainsi faire durer ce regard une infime minutes.



-Oh mais je viens d’y penser, je peux te faire des ramens. C’est ma spécialité, et puis c’est la moindre des choses vu que je n’ai pas de thé. Gomenasaï Tomoe-Chan.



Son attitude me déconcertait et me passionnait en même temps, cette Tomoe Marguerite était vraiment fascinante à mes yeux & quelque part au fond d’elle je la sentais fragile même si elle ne voulait pas le montrer… Mais ce qui était sur c’est qu’elle était manipulatrice, sauf qu’elle était tombé sur la mauvaise personne pour jouer à ce jeu là. Me sortant de mes pensées, je me pencha pour m’excuser.
_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 27 Juil - 03:44 (2010)    Sujet du message: Chambre de Hiro Hoshizora & Aiyana Nepha Répondre en citant


 
- Mo-Mon père m’a eue très jeune donc je n’ai jamais réellement pu compter sur lui… Ma mère me diras-tu & bien elle s’est enfuie quand j’étais adolescente & je n’avais jamais compris pourquoi… Le jour ou elle a vue la marque derrière mon oreille, elle est limite partie en courant. Mon père fut anéanti par ce départ. Il a donc été nécessaire que je le prenne en charge on va dire. J’ai accumulé plusieurs petits boulots pour m’entretenir moi & puis lui. Chez nous, j’avais mes appartements & lui sa chambre à coucher… C’est là-bas qu’il restait le plus. Alors je passais le plus de temps à apprendre de nouvelles choses & à économiser de l’argent. J’ai un beau pactole & si cela peut te rassurer je n’ai pas les fonds d’une fille de routiers si tu vois ce que je veux dire… J’ai toujours rêvé d’intégrer cette académie, mais je n’osais pas faire la démarche, quand un jour je reçu un courrier où il était mentionné que je recevais une bourse de cette académie. Puis est venu ce fameux soir où mes pouvoirs d’Hime se sont révélés. Et puis me voilà ici… 

 
Voilà donc pourquoi elle se retrouvait dans cette Académie … je ne savais pas que celle-ci envoyait ainsi des bourses sans demande de l’étudiant, mais bon, je me préoccupais plus du fait qu’elle portant une mystérieuse marque sous l’oreille et que c’est à cause de cela que sa soit parti plongeant ainsi son père dans la dépression. Le fait qu’elle ait de l’argent ou pas était quand même un fait intéressant, même si je restais sur l’idée qu’Hiro-san avant du travailler pour l’avoir … de multiples petits boulots, mon Dieu qu’elle plaie. 

 
-Oh mais je viens d’y penser, je peux te faire des ramens. C’est ma spécialité, et puis c’est la moindre des choses vu que je n’ai pas de thé. Gomenasaï Tomoe-Chan. 

 
Tomoe..-chan ? C’est une blague ? Elle a osé m’appeler Tomoe-chan ?! Marquant un long moment de silence avec un visage étonné variant entre la stupéfaction et la mise hors de soit, jusqu'à présent peu de gens que je venais de rencontré avait eu le culot de m’appeler ainsi … si mes souvenirs sont bons, je crois qu’ils n’ont plus de véritable place social dans ce monde. 

 
- Je … 

 
Ma stupéfaction ne voulait aucunement s’effacer de mon visage et s’empreignait de mes mots par la même occasion, j’étais littéralement choquée. Me laissant une fois de plus un moment pour clarifier mes idées, je poussai un soupir masqué. 

 
- Je remarque que tu es du genre courageuse pour avoir réussis à survivre dans une adolescence tel que la tienne, mais je ne comprend pas pourquoi tu n’as pas décidé de lâcher ton père, n’était-il donc pas un poids pour toi ? Les faibles n’ont pas d’intérêt à mon égard. 

 
Arrêtant tout sourire ou étonnement seul mon regard hautin se lisait dans mes yeux, mon éducation ne me laissait aucune pitié que ce soit envers les démunis ou les handicapés, ce n’était que des maillons faibles n’ayant pas leur place ici.  

 
- Si mon discourt te dérange, je m’en excuserai par politesse, Hiro-san. 

 
Appuyant fortement sur mes dernières lettres, j’espérai qu’ainsi elle comprenne que je ne pouvais admettre un titre aussi familier. 

 
- Je n’ai pas l’appétit assez grand pour pouvoir accepter ton offre, pourrions-nous reporter ceci à une prochaine fois ? Je me permettrai de prendre mon animal domestique avec moi, qui sait, vous vous entendrez peut être bien. 

 
Je n’arrivais plus à retenir mon sarcasme, une partie de moi m’empêchait catégoriquement de faire ma gentille en toute épreuve. Je commençais peu à peu à me demander en quoi Hiro-san pourrait m’être utile, il était temps pour moi de m’intéresser d’un peu plus près à cette fameuse marque qu’elle portait.  

 
- Accepterais-tu de m’en dire un temps soit plus sur cette fameuse marque que tu portes derrière ton oreille ? 

 

_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Megurine Luka
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2010
Messages: 87
Localisation: N'importe où
Être cher: Rin - Hatsune Miku
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe

MessagePosté le: Mar 27 Juil - 04:06 (2010)    Sujet du message: Chambre de Hiro Hoshizora & Aiyana Nepha Répondre en citant

- Je remarque que tu es du genre courageuse pour avoir réussis à survivre dans une adolescence tel que la tienne, mais je ne comprend pas pourquoi tu n’as pas décidé de lâcher ton père, n’était-il donc pas un poids pour toi ? Les faibles n’ont pas d’intérêt à mon égard. 


- Si mon discourt te dérange, je m’en excuserai par politesse, Hiro-san. 


-Je n’ai pas l’appétit assez grand pour pouvoir accepter ton offre, pourrions-nous reporter ceci à une prochaine fois ? Je me permettrai de prendre mon animal domestique avec moi, qui sait, vous vous entendrez peut être bien. 


Quel culot, je n'en revenais pas. Cette fille avait plusieurs personnalitée indignant et repoussant. Cette fille me révulsait, mais je ne pouvais me laisser mal traité de la sorte surtout par une fille comme elle. N'ayant jamais vu à quoi ressemblait la vraie vie. Une envie irrésistible de la brûlée m'envahie en quelques secondes cela serait fait & si je voulais le faire souffrir pour qu'elle donne enfin du respect au gens normaux j'appelerais Neko pour qu'elle la plonge dans les enfers ... Je senti l'impression de ce fameux soir remonté en moi, dans le miroir en face de moi je vis mes yeux devenir rouge sang. L'envie de faire peur à cette gamine éfrontée me titillait les sens.


- Ton animal domestique, intéréssant, arrives-tu seulement à la dresser, puisque à cet instant tu parles de ta servante sans qui tu ne serais rien, vu que tu ne sais rien faire sans elle ... Sa personnalité doit être forte intéréssante à exploiter, en plus je l'admire ! Elle arrive à te supporter, je lui donnerai bien une avance généreuse rien que pour ça. Comment oses-tu donc parlé ainsi de moi ! Et puis, pourquoi cette marque t'intéresse tant, est ce que toi ou ta famille auriez un lien avec tout ça ... ? Pourquoi te braques-tu ainsi vis à vis des gens, rassure toi je n'ai pas fait que travailler dans la vie, j'ai gagner mon argent autrement aussi, si c'est l'idée que j'ai dû me salir les mains qui te dérange à ce point.


Je continuais à la dévisager en lui montrant un sourire hypocrite si souvent répété.


- Pour moi les gens faibles sont des gens dans ton genre, qui ont besoin de se cacher derrière des masques horrible & pitoyable pour pouvoir "survivre" Tomoe-SAN.




_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 27 Juil - 04:31 (2010)    Sujet du message: Chambre de Hiro Hoshizora & Aiyana Nepha Répondre en citant


 
- Ton animal domestique, intéressant, arrives-tu seulement à la dresser, puisque à cet instant tu parles de ta servante sans qui tu ne serais rien, vu que tu ne sais rien faire sans elle ... Sa personnalité doit être forte intéressante à exploiter, en plus je l'admire ! Elle arrive à te supporter, je lui donnerai bien une avance généreuse rien que pour ça. Comment oses-tu donc parlé ainsi de moi ! Et puis, pourquoi cette marque t'intéresse tant, est ce que toi ou ta famille auriez un lien avec tout ça ... ? Pourquoi te braques-tu ainsi vis à vis des gens, rassure toi je n'ai pas fait que travailler dans la vie, j'ai gagné mon argent autrement aussi, si c'est l'idée que j'ai dû me salir les mains qui te dérange à ce point. 

 
Je ne faisais que sourire face aux sous-entendus grotesques que me lançais impunément Hiro-san, que croyait-elle donc ? Qu’avec un temps soit peu de sarcasme de sa part elle arriverait à faire balancer le dut à sa faveur ? Qu’elle ironie ! 

 
- Pour moi les gens faibles sont des gens dans ton genre, qui ont besoin de se cacher derrière des masques horrible & pitoyable pour pouvoir "survivre" Tomoe-SAN.

 
À cet instant précis je ne pu me retenir esclaffée de rire, tout ce qu’elle me disait était totalement tordu, comme ca personnalité finalement. Finissant de me moquer d’elle d’une manière que très peu délicate, je passai une main dans mes cheveux avant de m’accouder à la table pour reprendre mon sérieux. 

 
- Devrai-je pleurer de tes dits Hiro-san ? Me trouves-tu donc pitoyable ? Quelle ironie. Comment oses-tu ainsi parler à une personne plus importante que toi ? Te trouves-tu maligne d’essayer de me faire descendre ainsi de mes privilèges et autres ? C’est de la rigolade, jamais, jamais tu n’arriveras à m’atteindre. 

 
Je ne voulais m’arrêter là, je sentais qu’il était de mon devoir de montrer qui était à respecter ou non, que ca fonctionne ou pas, il serait toujours temps pour moi d’employer la force. 

 
- Je te dirai que tu te trompes sur toute la ligne en ce qui concerne ma servante, si je ne me satisferai que d’une seule j’admets que cela serait pitoyable, mais contrairement à ce que tu peux penser j’en ai plus d’une. Si je n’arrive pas encore à la dresser c’est tout bêtement que je n’ai toujours pas trouvé en quoi elle me serait utile. Sa fonction actuelle n’est autre que rester sage dans son coin. 

 
Repensant à ce qu’avait dit Nao-san, je ne la voyais que comme un petit minou digne de rester dans son panier  et à sortir ses griffes que je me plairais à couper dans quelque temps. 

 
- Si je me braque ainsi si les gens c’est tout simplement car ceux-ci doivent m’être utile et me servir, le plaisir de contrôler de la vie d’une personne ne t’as jamais effleuré l’esprit Hiro-san ? Que dirais-tu si tu avais le pouvoir de maltraité et de martyrisé une personne qui ne te reprocherait jamais tes faits car celle-ci est complètement à toi ? C’est le bonheur à l’état pur, petite. 

 
Je virevoltais littéralement dans mes pensées en imaginant la scène, mordillant ma lèvre inférieur je ne pu m’empêcher un soupir en y pensant encore, encore et encore. Je voyais dans l’expression d’Hiro-san qu’elle n’était pas du tout d’accord avec ce que je disais, son hypocrite s’était transformé en quelque chose d’autre … de l’incompréhension peut être ? 

 
- En me regardant ainsi, Hiro-san … me trouverais-tu folle ? 

 

_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Megurine Luka
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2010
Messages: 87
Localisation: N'importe où
Être cher: Rin - Hatsune Miku
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe

MessagePosté le: Mar 27 Juil - 14:25 (2010)    Sujet du message: Chambre de Hiro Hoshizora & Aiyana Nepha Répondre en citant

- Devrai-je pleurer de tes dits Hiro-san ? Me trouves-tu donc pitoyable ? Quelle ironie. Comment oses-tu ainsi parler à une personne plus importante que toi ? Te trouves-tu maligne d’essayer de me faire descendre ainsi de mes privilèges et autres ? C’est de la rigolade, jamais, jamais tu n’arriveras à m’atteindre.

En la voyant rigoler cela me fit sourire, au fond je l'aimais bien cette Tomoe, avant personne n'osait me répondre. Ce fut un véritable soulagement de voir qu'une personne osait me tenir tête. 

- Non je ne t'en demande pas tant. Oui je te trouve assez pitoyable et grotesque. Mais dis moi Tomoe-san de où es-tu plus importante que moi à cet instant précis. Nous sommes habillée pareille, avons les mêmes cours, & je suis sûre que tu chambres ne différe d'aucun point de là mienne. Alors ton importance dans cette école j'en ai que faire sais-tu. Ici bas, tu n'as aucun privilége, tu y crois dur comme fer, car personne n'ose te contredire ou te défier, tous les gens se laisse manipuler comme des moutons car ils ont trop peur de toi... Sottise.

Je la regardais avec un sourire, un sincère sourire. Je l'appréciais de plus en plus, vu ma tête elle ne devait plus rien comprendre. Ce sentiment allait peut-être être non réciproque mais je sentais que ça allait devenir une grande amie. Plus qu'elle ne l'imaginait sans doute. Une fille aussi superficielle qu'elle sans vraies valeurs ne devait pas tolèrer ni supporter le fait qu'une fille de "province" comme moi, lui tienne tête. Pour dire vrai, je n'en avait que faire.

- Je te dirai que tu te trompes sur toute la ligne en ce qui concerne ma servante, si je ne me satisferai que d’une seule j’admets que cela serait pitoyable, mais contrairement à ce que tu peux penser j’en ai plus d’une. Si je n’arrive pas encore à la dresser c’est tout bêtement que je n’ai toujours pas trouvé en quoi elle me serait utile. Sa fonction actuelle n’est autre que rester sage dans son coin. 

Je la regardais et souris, j'aimais assez l'idée d'un animal de compagnie, mais est-ce que tous ses caprices n'allaient-ils pas se retourner contre elle un de ces jours, je serais heureuse d'être au premier rang lors du carnage.

-J'aime assez l'idée des servantes, ça ne confirme que mes pensées. La vie ne vas pas t'épargner, peut-être que maintenant tout le monde est à tes pieds mais dans la vie future prends garde à toi.


-Si je me braque ainsi si les gens c’est tout simplement car ceux-ci doivent m’être utile et me servir, le plaisir de contrôler de la vie d’une personne ne t’as jamais effleuré l’esprit Hiro-san ? Que dirais-tu si tu avais le pouvoir de maltraité et de martyrisé une personne qui ne te reprocherait jamais tes faits car celle-ci est complètement à toi ? C’est le bonheur à l’état pur, petite.  
 

Je la regardais et passa ma main dans mes cheveux, était-elle si stupide, n'avait-elle rien écouté à mon discours. Je la comprenais parfaitement, si seulement elle savait tout.

- Pour cela je confirme, c'est le plaisir à l'état pur, c'était un de mes passe-temps favoris pour tout te dire. Se sentir puissante & ne pouvoir être dominé par les autres. Tout contrôlé. Comme tu dis du bonheur  à l'état pur.

Je l'adorais, je retrouvais en elle certaines facette de ma personnalité et c'était assez plaisant. 

- En me regardant ainsi, Hiro-san … me trouverais-tu folle ? 

Quand elle sorti cette phrase, j'explosa de rire, est-ce que à cet instant sa stupidité d'enfant pourrie gâté prendrait le dessus ? J'allais m'asseoir en face d'elle sur la table, juste devant sa chaise et rapprocha mon visage du sien pour ne laissé que quelques centimètre entre sa bouche et la mienne;

- Tomoe-san, je ne te considère pas comme folle *sourire*, juste seule au final. J'aimerais bien te voir à l'action.

Je lui déposa un léger baiser sur les lèvres pour ensuite filer près du plan de travail. Qu'allait-elle faire, je devais être à deux doigts de me faire tuer par son humble personne, mais s'y risquerait-elle, n'oublierait-elle pas qui je suis.

_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Aiyana Nepha
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2010
Messages: 14
Sexe: Féminin
Scorpion (23oct-21nov) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 27 Juil - 21:22 (2010)    Sujet du message: Chambre de Hiro Hoshizora & Aiyana Nepha Répondre en citant

J’observai le papier au creux de ma main qu’une dame, dont j’avais déjà oublié le nom et le visage, m’avait donné un peu plus tôt dans la journée et  qui indiquait un chiffre. 68. Je levai finalement les yeux vers la porte close devant moi où était inscrit le même nombre. J’haussai un sourcil en entant des voix étouffées à l’intérieur de la pièce. Etais-je au bon endroit ? Je regardai autour de moi mais le couloir était vide. Je reportai mon attention sur la porte alors que j’essayais d’imaginer ma colocataire. Sans doute une de ces riches pimbèches dont est remplie l’école. Je finis par soupirer et j’empoignai fermement mes valises avant d’ouvrir la porte.

Je me retrouvai plantée en plein milieu de la pièce, dans une atmosphère apparemment tendue.

-Euh... Je...

Idiote, dans ce genre de situation on est censé toquer avant d’entrer ! Je regardai les personnes présentes et reconnu aussitôt Tomoe. Je me décrispai en voyant un visage familier. Je lâchai mes valises et me rapprocha de la jeune fille que je ne connaissais pas.

-Je suis Nepha Aiyana.

Je lui tendis une main par politesse et en profitai pour la détailler discrètement. Elle était d’une beauté incontestable. Ses yeux bleus cristal me déconcertèrent un instant puis je repris mes esprits et enchaina.

-Tu dois être Hoshizora Hiro ? On va partager la même chambre apparemment.

Je me forçai à faire naitre un sourire sur mes lèvres avant de finalement reculer pour me tourner vers Tomoe à qui j’adressai une rapide courbette.

-Ravie de te revoir, Tomoe-san.

Tout avait l’air de bien se passer, pourtant je sentais quelque chose d’étrange dans l’air qui me mit mal à l’aise. Je lui lançai un regard interrogateur tout en me disant qu’il était peut être temps d’enfiler l’uniforme de l’école.


Revenir en haut
MSN
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 28 Juil - 00:36 (2010)    Sujet du message: Chambre de Hiro Hoshizora & Aiyana Nepha Répondre en citant


 
S’asseyant sur la table en face de moi, Hiro-san commençait à rapprocher ses lèvres de plus en plus des miennes jusqu'à se poser délicatement sur celle-ci. Pendant le baiser finalement que trop court à mon gout, je ne m’étais pas empêchée de savoir les quelques secondes de ce touché si délicat.  

 
- Tomoe-san, je ne te considère pas comme folle, juste seule au final. J'aimerais bien te voir à l'action.  

 
Ne pensant même plus à ma chère sœur, je suivis des yeux le mouvement  de celle qui m’avait volé ce doux baiser en continuant d’écouter ce qu’elle me disait. Restant concentrée sur Hiro-san en zieutant que tr ès discrètement sur ses formes envieuses, je me fis sortir de mes rêveries quand la porte s’ouvrit pour laisser paraitre une nouvelle personne dans la chambre. 

 
-Euh... Je... 

 
Mais qui voilà ?! Serait-ce donc ma très chère Ai que je voyais planté comme un piquet au milieu de la pièce ? Si celle-ci partageait la même chambre qu’Hiro-san, je ne serai que très ravie de l’avoir à ma disposition ! Lâchant subitement ses valises après que son regard se soit posé sur moi, elle s’approcha d’Hiro-san en balbutiant une présentation assez … étrange. 

 
-Je suis Nepha Aiyana. 

 
-Tu dois être Hoshizora Hiro ? On va partager la même chambre apparemment. 

 
Mes supons étaient donc fondé quel plaisir d’avoir Ai-chan non loin de moi, mon esprit tordu se mit en marche en moins d’une seconde, je frémis sur ma chaise en imaginant cette jeune fille sous mes … passons. Souriant à Hiro-san, je la vis se retourner vers moi pour me saluer aussi dignement qu’une personne de haute famille.  

 
-Ravie de te revoir, Tomoe-san. 

 
Me redressant en affichant un sourire sur mes lèvres, je me courbai aussi devant elle afin de la saluer tout aussi poliment que celle-ci l’avait fait. Je ne pouvais qu’exprimer ma joie en voyant Ai-chan dans ces lieux. Mon regard resta tout de même un court instant interrogateur, Ai-chan … n’as-tu donc toujours pas reçu ton uniforme ? 

 
- Ai-san ! Quel plaisir de te revoir ici, la dernière fois nous nous étions que très peu parler. Je ne sais même plus ou nous en étions, mais peu importe, comment vas-tu depuis peu ? 

 
Ignorant totalement le geste précédent d’Hiro-san, je me rapprochai d’Ai-chan pour l’étreinte délicatement dans mes bras en signe de bienvenue. Rapprochant ma tête de la sienne, je me hissai jusqu’à son oreille pour lui dire d’une voix douce et angélique quelques petits mots. 

 
- Voyons Ai-chan, oublions donc le san entre nous. Nous sommes de la même branche sociale alors ne te gêne pas à m’appeler Tomoe-chan. 

 
Souriant en regardant Ai-chan, je ne pu me retenir de laisser courir mes yeux sur celle-ci. La première impression que j’avais eu peu de temps d’ici, ne me semblait pas mauvaise du tout … elle était plus que craquante. 
  
  

_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Megurine Luka
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2010
Messages: 87
Localisation: N'importe où
Être cher: Rin - Hatsune Miku
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe

MessagePosté le: Mer 28 Juil - 00:56 (2010)    Sujet du message: Chambre de Hiro Hoshizora & Aiyana Nepha Répondre en citant

Suite à ce baiser, qui en y pensant n'était que trop court, une jeune fille arriva.


-Euh... Je...


-Je suis Nepha Aiyana.  

 
-Tu dois être Hoshizora Hiro ? On va partager la même chambre apparemment. 

 
Hum, je n'allais pas être seul dans cette chambre, intéressant. Depuis son entrée fracassante après le baiser, j'eu quelques secondes pour l'observer en détail & j'aimais ce que je voyais. Ces courbes gracieuses & son si joli visage m'ont procuré un frisson. 

 
- Oui, c'est bien moi. Je suis ravie de ne pas être seule dans cette chambre; j'espère que nous allons bien nous entendre Aiyana-san. 

 
J'avais bien insisté sur le mot j'espère car je le voulais plus que tout, elle était si craquante. Je gratifia ma phrase de mon plus beau sourire, pour me rapprocher d'elle par la suite et lui faire une petite révérence en signe de respect et de bienvenue. 

 
-Bienvenue en tout cas, dis moi as-tu faim Aiyana-san ? 

 
Je passas ma main dans mes cheveux et remit bien ma jupe un peu trop basse à mon goût. Je les regardais toutes les deux, plus belle l'une que l'autre. La seule chose que j'espérais c'était que ma nouvelle colocataire ne soit pas aussi futile que Tomoe-San, sinon cela serait explosif avec mon tempérament de feu. Je m'approchas de Tomoe-San et lui souffla discrètement un peu d'air chaud sur son oreille, pour ensuite lui murmurer quelque chose. 

 
- Tu sais tomoe-san, tes lèvres étaient très plaisante, j'ai hâte de pouvoir recommencer. 

 
Je partis aussi vite que j'étais arrivé, je m'essayas sur mon lit ne m'apercevant pas que me jupe était relevée.  

 

 

_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Aiyana Nepha
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2010
Messages: 14
Sexe: Féminin
Scorpion (23oct-21nov) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 28 Juil - 02:10 (2010)    Sujet du message: Chambre de Hiro Hoshizora & Aiyana Nepha Répondre en citant

- Tu dois être Hoshizora Hiro ? On va partager la même chambre apparemment. 


Je me tus pour observer la jeune fille assise devant moi et croisé son regard qui me détaillait. Je souris doucement en percevant le frisson le long de son corps.


- Oui, c'est bien moi. Je suis ravie de ne pas être seule dans cette chambre; j'espère que nous allons bien nous entendre Aiyana-san. 


- Je suis certaine que l’on va s’entendre Hiro-san...


Je lui rendis sa courbette de principe en me demandant quel pouvait bien être son rang. En tout cas dans son uniforme orange qui lui moulait parfaitement ses formes sublimes on ne pouvait la distinguer des autres nobles et riches. Je sentis en moi une pointe t’attirance naitre. Et si la personne que je recherche se trouvait être ma colocataire... ? Quelle coïncidence exquise cela ferait...


-Bienvenue en tout cas, dis moi as-tu faim Aiyana-san ? 


Je n’eu pas le temps de répondre que je sentis des bras m’enlacer. Je lançai un regard surpris à Tomoe, elle qui avait été si distante à notre première rencontre... Que se passait-il dans cette chambre ? Alors que son regard me parcourait tout le long, j’en fis de même en me disant que cette école offrait plus de possibilité que je n’aurais pu l’espérer. Finalement la décision de père était la bonne !
Avant que je ne puisse répondre quoi que ce soit à mon interlocutrice, Hiro-san vint nous rejoindre et murmura à l’oreille de Tomoe.


- Tu sais tomoe-san, tes lèvres étaient très plaisante, j'ai hâte de pouvoir recommencer. 


Malgré moi, j’entendis la phrase d’Hiro-san. J’haussai un sourcil en suivant du regard la demoiselle s’enfuir de l’autre côté de la pièce, admirant au passage son adorable boxer bleu assortit à ses yeux qui lui découvrait à moitié ses fesses rebondies ainsi que ses cuisses. Me détachant avec difficulté de cette scène, je me tournai vers Tomoe.


- Uhm j’aimerais également y gouter, Tomoe-chan, histoire de confirmer les dires d’Hiro-san.


Je plaçai un bras autour de la taille de la jeune fille aux cheveux extravagants pour l’empêcher de s’en aller à son tour. D’une pression délicate, je l’attirai  près de mon visage et posai délicatement mes lèvres contre les siennes, me contentant de leurs douceurs sans aller plus loin. Au bout de quelques secondes je me retirai lentement en restant toute fois à quelques centimètres de son minois et lui lançant un regard amusé, avec une pointe de provocation et de curiosité.


- Tu as les lèvres sucrées, Tomoe-chan.


Je souris avant de la lâcher doucement pour finalement rejoindre Hiro-san. Je m’assois à côté d’elle en posant une main sur sa cuisse pour remonter doucement sa jupe.


- Hiro-san, à qui appartiens ce lit ? As-tu une préférence ? Peut être t’es-tu déjà installée dans cette chambre ? Je suis arrivée un peu tardivement, je m’en excuse.


Je m’installai plus confortablement sur le lit tout en regardant ailleurs que dans la direction d’Hiro-san, cependant ma main ne quitta pas sa cuisse.


Dernière édition par Aiyana Nepha le Mer 28 Juil - 03:16 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
MSN
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 28 Juil - 02:45 (2010)    Sujet du message: Chambre de Hiro Hoshizora & Aiyana Nepha Répondre en citant


 
Après de deuxième baiser volé je ne faisais plus du tout attention à ce que disait les deux charmantes demoiselles se trouvant dans la même pièce que moi, même si Hiro-san n’était qu’une routière son corps ne restait rien d’autre que celle d’une humaine normale. Ayant cette idée en tête je ne marquerai certainement aucune retenue à mes gestes et à mes dits. 

 
- Que de bonne surprise, voilà qu’en même pas une heure, je me fais voler deux baisers. Serait-ce déplacé de ma part de vous demander un contre parti pour cette injustice ? 

 
M’avançant à mon tour vers le lit, je m’asseyais au côté d’Ai-chan afin d’avoir son visage lui aussi à porté. Me rapprochant en affichant un sourire malicieux sur les lèvres, je penchai mon visage afin d’attraper ces lèvres. Me retenant de ma pulsion animalière, je me reculai au dernier moment avant de toucher une fois de plus les lèvres de la très et ôh que sexy Ai-chan. Marquant un sourire moqueur en apercevant que celle-ci commençait déjà à fermer les yeux, je ne pu me retenir un petit gloussement plus qu’enfantin.  

 
- Ne me dit pas que tu pensais vraiment que j’allais embrasser les gens de cette manière ? Ne pensez-vous pas … qu’il faut comment dire … se préparer un peu avant tout ça ? 

 
Mélangeant des centaines d’idées dans ma tête, je ne savais que choisir pour laisser exprimer mon envie de découvrir une fois de plus de nouveaux corps qui me semblait plus que savoureux à mes yeux. Finissant finalement par décider d’un moyen intéressant pour faire ceux-ci et cela, je me redressai pour me retrouver devant les deux jeunes filles assises me dévisageant d’une manière assez intéressante. 

 
- Hiro-san … tu es celle qui m’a privé de ma fidélité en première … que dirais-tu d’approfondir ce baiser une fois pour toute ? 

 
Prenant entre mes mains le visage doux d’Hiro-san, je déposai délicatement mes lèvres contre les siennes avant de forcer l’entrer avec ma langue pour m’en aller vers une valse assez énergétique. Je sentais que ma position n’était pas les plus confortables pour embrasser ainsi quelqu’un, me reculant aussi bien pour que je ne courbe pas trop le dos et que je ne maque pas trop d’oxygène, je redéposai un chaste baiser sur ses lèvres avant de lui tendre ma main en signe de mouvement. 

 
- Que ceux qui en veulent plus me suivre, cette proposition est aussi pour toi Ai-chan. 

 
Laissant mon regard se déposé sur la belle jeune fille qui n’avait pas lâché la cuisse d’Hiro-san, je ne pu m’empêcher de me mordiller ma lèvre en la dévorant des yeux. 

 
- La salle de bain … contient un bain assez grand pour trois personnes non ? 

 
Souriant à mes dits, je passais une main dans mes cheveux en continuant de regarder les jeunes filles assises. 

 

_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Megurine Luka
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2010
Messages: 87
Localisation: N'importe où
Être cher: Rin - Hatsune Miku
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe

MessagePosté le: Mer 28 Juil - 14:52 (2010)    Sujet du message: Chambre de Hiro Hoshizora & Aiyana Nepha Répondre en citant

- Hiro-san, à qui appartiens ce lit ? As-tu une préférence ? Peut être t’es-tu déjà installée dans cette chambre ? Je suis arrivée un peu tardivement, je m’en excuse.

Sa main était posée sur ma cuisse et cella-ci m'électrisait sur place, je ne demandais qu'une chose qu'elle ne la retire jamais. Un sentiment inconnu pris part de mon corps. Serait-ce de l'attirance ? Je devrais appronfondir cela plus tard. Et puis j'avais le restant de l'année.

- Je n'ai pas encore choisit Aiyana-san, et je n'ai pas vraiment de préférence. Je te laisse choisir le lit qui te plaît le plus.

Je ne pu m'empêcher de lui faire un sourire radieux, qu'est ce qu'elle pouvait m'attirer.

- Que de bonne surprise, voilà qu’en même pas une heure, je me fais voler deux baisers. Serait-ce déplacé de ma part de vous demander un contre parti pour cette injustice ? 

Je laissas apparaître un sourire satisfait sur ma bouche, ne pouvant m'empêcher de lécher celle-ci. Qu'est ce que cette question allait-elle laisser paraître ? Tout cela m'intéressait de plus en plus. 

- Ne me dit pas que tu pensais vraiment que j’allais embrasser les gens de cette manière ? Ne pensez-vous pas … qu’il faut comment dire … se préparer un peu avant tout ça ?

Elle venait d'embrasser Aiyana-san, ce petit jeu commençait à m'exiter dangereusement. Durant ce baiser, la main de ma colocataire, ne lachaît pas ma cuisse, ce qui me plût fortement, je devais l'admettre.


- Hiro-san … tu es celle qui m’a privé de ma fidélité en première … que dirais-tu d’approfondir ce baiser une fois pour toute ?


Elle avait beau être hautaine, sa beauté était sans égale. Je me trouvais sans doute avec les deux plus belle filles que j'eu l'occasion de rencontrer dans ma vie. Ses lèvres touchèrent les miennes d'une manière douce pour que enfin sa langue cherche l'entrée de ma bouche pour que nos langues ne fassent plus qu'une dans cette valse qu'elle maîtrisait à la perfection. Je ne pu m'empêcher de passer ma main dans ses cheveux pour ensuite la faire glisser sur les lignes parfaites de son visage.


- Que ceux qui en veulent plus me suivre, cette proposition est aussi pour toi Ai-chan
- La salle de bain … contient un bain assez grand pour trois personnes non ?


Je pris la main de Tomoe-san qui m'aida à me relever, pour ensuite prendre la main de ma séduisante colocataire, la délogeant de ma cuisse pour que nous suivions Tomoe-san dans cette salle de bain. Prenant l'initiative, je fis couler de l'eau chaude et mis de la mousse. Je me tourna vers Aiyana-san et commença à la déshabiller pour laisser apparaître ses divines courbes...


- Hum interéssant tout cela, puis-je Aiyana-san moi aussi goûter à tes lèvres ?


Je fis une moue enfantine remplie de séducation auprès d'elle, je lui demandais la permission pour cerner si j'avais une vraie chance avec cette déesse?



_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Aiyana Nepha
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2010
Messages: 14
Sexe: Féminin
Scorpion (23oct-21nov) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 28 Juil - 16:34 (2010)    Sujet du message: Chambre de Hiro Hoshizora & Aiyana Nepha Répondre en citant

- Que de bonne surprise, voilà qu’en même pas une heure, je me fais voler deux baisers. Serait-ce déplacé de ma part de vous demander un contre parti pour cette injustice ? 


Je ne fis rien pour arrêter Tomoe, la laissant s’approcher tranquillement alors que j’inclinai légèrement la tête en attente du baiser. Ses lèvres me frôlèrent une fois. Je souris, un peu dépité du faux baiser qu’elle me donnait alors que ma main se crispait sur la cuisse d’Hiro. Lorsqu’elle m’évita une seconde fois, je rouvris les yeux en me mordant les lèvres, résistant à l’envie de lui sauter dessus pour qu’elle m’offre enfin ce dont je désirais.


- Ne me dit pas que tu pensais vraiment que j’allais embrasser les gens de cette manière ? Ne pensez-vous pas … qu’il faut comment dire … se préparer un peu avant tout ça ? 


J’inclinai la tête sur le côté en une moue chagrinée, alors que je sentis naitre dans mon bas ventre un début de chaleur. Mais après tout si elle voulait jouer, alors jouons ! Les yeux brillants, j’observais intensément l’échange du baiser entre ma colocataire et Tomoe, alors que ma main posée sur la cuisse d’Hiro se mit automatiquement à faire de lentes caresses du bout des doigts, presque jalouse de s’être fait voler l’attention.


- Que ceux qui en veulent plus me suivre, cette proposition est aussi pour toi Ai-chan
- La salle de bain … contient un bain assez grand pour trois personnes non ?


C’est à regret que je retirai ma main pour saisir celle que me tendait Hiro qui me tira jusqu’à la salle de bain avec Tomoe. Rapidement, ma chère colocataire se mit en devoir de me déshabiller, retirant avec aisance mes vêtements d’extérieur, pour que je me retrouve finalement en sous-vêtements, un petit ensemble kaki, les joues rosissant légèrement.


- Hum interéssant tout cela, puis-je Aiyana-san moi aussi goûter à tes lèvres ?


Je me contentai de sourire sans répondre à sa question, c’était bien la première qu’on me demandait mon avis pour ce genre de chose. Je passai une main sur son visage pour faire disparaître sa moue d’enfant. Il était doux comme un tissu délicat qu’on ose à peine frôler et ses lèvres roses étaient attirantes au plus haut point. J’attirai son visage près du mien et posai délicatement mes lèvres pour répondre à sa demande, caressant les siennes de ma langue. Je sentis le gout de Tomoe mélangé au sien et comme celle-ci un peu plus tôt, je forçai doucement l’entré de ses lèvres pour aller caresser sa langue.
Je me retirai au bout d’une minute pour observer les deux superbes jeunes filles à mes côtés.



-Uhm ce n’est pas du jeu si je suis la seule à me dévêtir !



Je tendis une main à  Tomoe pour qu’elle nous rejoigne. Lui lançant un regard demandant son autorisation, mes mains glissèrent doucement sous son haut d’uniforme, s’attardant sur sa peau douce avant de relever le vêtement.


Revenir en haut
MSN
Hatsune Miku
Hime
Hime

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 236
Localisation: Loin, loin de l'abandon ...
Être cher: Kaïla Ketsuki
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 28 Juil - 22:59 (2010)    Sujet du message: Chambre de Hiro Hoshizora & Aiyana Nepha Répondre en citant


 
-Uhm ce n’est pas du jeu si je suis la seule à me dévêtir ! 

 
Les mains d’Ai-chan commençaient de plus en plus à descendre le long de mon uniforme en caressant mes courbes avidement. Je ne pouvais que frissonner face à se toucher si délicat, me retirant  ma chemise blanche et de mon petit polo, on pouvait laisser entre voir mes sous-vêtements en dentelles noires à l’allure plus que sexy. Stoppant les mains d’Ai-chan quand celle-ci glissaient sur ma jupe plissé, je relevai la tête pour voir celle de la jeune fille en face de moi faire une moue interrogatoire. 

 
- Laisse-moi … un peu de temps pour te regarder Ai-chan … 

 
Laissant courir mes yeux sur les sous-vêtements kaki d’une de mes partenaires, je plaçai mes mains sur son soutien gorge afin de le lui retirer, caressant le tissus avidement, j’arrivai jusqu'à l’ouverture pour faire sauter celui-ci d’une seule main. 

 
- Ce tissu me dérangeait … 

 
Etreignant Ai-chan dans mes bras, je frémis en sentant ses seins touchers mon sous-vêtements. Aurai-je du le retirer moi aussi ? Ne voulant perdre de temps à mes divagations passagère, je ne me retenu pas d’attraper sa bouche dans un baiser langoureux, mes mains commencèrent à parcourir son corps en s’arrêtant précisément sur sa poitrine découverte. Telle la douceur d’un nuage, je m’exaltais à titiller du bout des doigts l’un de ses tetons durcis tandis que mon autre mais s’étalait à malaxer, caresser l’autre avec envies … Me reculant en coupant par la même occasion le baiser divin que nous partagions, je tournai le visage vers Hiro-san en l’insistant à venir m’aider à ma tache. 

 
- Que dirais-tu de nous occuper de cette charmante Ai-chan, Hiro-san ? Ne serait-ce pas un divertissement … intéressant ? 

 
Me retournant à nouveau vers ma proie, je lui lançai un regard envieux et plein de séductions en me mordillant ma lèvre comme à mon habitude. Ôh ma petite Ai-chan … si tu savais le bien que j’allais te faire … tendant ma main pour caresser le visage de l’une de mes partenaires, je fus surprise que celle-ci l’attrapa pour me baiser la main et prendre mon index en otage dans sa bouche … 

 
- Ôh … serais-tu pressée d’avoir des soins particuliers Ai-chan ? 

 
Rigolant doucement à ma réplique, je ne pouvais lâcher mes yeux des siens si profond et si demandant de douceur, de plaisir … son expression marquait-elle l’envie ? Qui sait. 

 

_________________


Revenir en haut
MSN Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:23 (2018)    Sujet du message: Chambre de Hiro Hoshizora & Aiyana Nepha

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Rpg mai hime Index du Forum -> Dortoir des élèves -> Les chambres [Fille] Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com